Ce soir dans la quotidienne : Emilie craque

Voir le site Secret Story

teaser 2
Par VG|Ecrit pour TF1|2015-11-09T14:53:41.379Z, mis à jour 2015-11-09T14:53:45.995Z

La grande supercherie a laissé les quatre finalistes sur les nerfs. Ils vivent difficilement le fait de ne pas savoir ce que le sort leur réserve. Emilie est particulièrement touchée. Alors que Mélanie, Karisma et Ali ont fait leur retour dans la maison le temps d’une soirée, la Marseillaise ne peut cacher son mal-être.

Après le soulagement, le stress. Emilie, Loïc, Jonathan et Rémi se réjouissaient d’être arrivés en finale après 11 semaines d’aventure. Leur sort étant désormais entre les mains du public, ils allaient pouvoir profiter tranquillement de leur dernière semaine. Nos finalistes ne s’imaginaient pas une seconde que La Voix avait encore un tour dans son sac. Vendredi, lors de l’Hebdo, la Voix leur a fait croire que la grande finale de vendredi ne se jouerait pas à quatre mais à deux. Et ce sont les derniers candidats éliminés, qui forment le conseil des anciens, qui décideraient qui serait ces deux finalistes. Depuis, les quatre Marseillais, qui ne se doutent pas une seconde de la supercherie, se posent un millier de questions.

Emilie, Jonathan, Loïc et Rémi se demandent comment les anciens vont choisir leurs finalistes. Par rapport aux affinités ? Au jeu de chacun ? La pression est particulièrement forte. Trop pour Emilie. Alors que Mélanie, Ali et Karisma réintègrent la Maison des Secrets pour la soirée afin de faire semblant de juger les quatre finalistes, la Marseillaise craque. Elle explique qu'elle n'en peux plus. La jeune femme prend très mal le fait de devoir être jugée par ses camarades et avoue avoir l'impression de ne plus avoir sa place dans l'aventure. Emilie a bien conscience qu'elle a de la chance d'être arrivée si loin et que c'est honteux de se plaindre devant des candidats qui ont été éliminés avant elle. Elle a l'impression de leur manquer de respect. Mais elle ne peut s'en empêcher. Elle ne se sent pas bien et n'arrive pas à le cacher.

en savoir plus : Emilie Fiorelli