Vincent Queijo : "J’ai changé, j’ai envie de me poser"

Voir le site Secret Story

Vincent Queijo
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2016-11-04T17:00:08.350Z, mis à jour 2016-11-04T21:55:33.238Z

Sa relation avec Sarah, son amitié avec Anaïs Camizuli, son avis sur les candidats de la dixième saison de Secret Story… Vincent Queijo répond sans langue de bois.

Comment avez-vous vécu votre retour dans la Maison des Secrets ?
Secret Story, c’est une expérience unique. Je suis rerentré dans la Maison dans le but de jouer, de dire ce que je pensais.  C’était aussi un moyen pour moi de montrer qui était le nouveau Vincent. Oui, je suis un séducteur. J’aime plaire aux femmes. Mais j’ai changé. Je ne veux plus faire de mal aux filles comme j’ai pu le faire dans le passé.

Qu’entendez-vous par là ?
Il y a un nouveau Vincent. J’ai beaucoup grandi au cours de cette nouvelle année. J’ai changé d’état d’esprit. Je ne cherche plus à foncer tête baissée. J’ai envie de me poser. Et d’éviter des drames…

Vous avez fait preuve de retenue auprès de Sarah. Expliquez-nous pourquoi…
J’aurais pu tomber dans la facilité. Mais ça ne m’intéressait pas. Dans la Maison, j’ai pris mon temps avec elle parce que c’est une fille que je respecte, pour qui j’ai beaucoup d’estime. Elle a des valeurs. Je la porte dans mon cœur. Avec elle, je ne peux pas jouer. Rien n’est calculé.

Allez-vous revoir Sarah à sa sortie ?
Qu’elle reste encore une semaine ou deux dans la Maison des Secrets, je serai là pour elle. Je l’attends. La suite nous regarde. On s’est dit que ce qu’il se passerait entre nous resterait dans l’intimité.

Des rumeurs circulent sur le fait que vous ne seriez plus célibataire…
Avant, les rumeurs me touchaient, car la plupart du temps, elles étaient vraies. J’étais mal à l’aise avec ça. Là, je peux vous affirmer que ça fait très longtemps que je suis célibataire.

Anaïs Camizuli est entrée avec vous dans la Maison des Secrets. On sent une forte amitié entre vous…
Heureusement qu’elle était là, sinon ça aurait été plus dur de se retrouver entre tous les Habitants de cette dixième saison. Ca fait trois ans que l’on se connait et notre amitié ne fait que se renforcer. Je peux dire que grâce à Secret Story, j’ai gagné de vrais amis. Anaïs et Eddy, ce ne sont pas des simples potes de télé-réalité. J’ai également appris à découvrir Coralie. Et je l’ai vraiment appréciée.

Auriez-vous aimé être candidat de cette saison 10 ?
Je suis content d’y être venu comme invité. Au bout de deux semaines, je commençais un peu à prendre mes marques. Mais pour être tout à fait honnête, je ne me suis pas retrouvé dans le jeu des Habitants de cette saison. J’ai été surpris de voir à quel point ils pouvaient se trahir du jour au lendemain. Ce n’était pas comme ça à notre époque.

On vous a senti particulièrement remonté envers Bastien…
Je n’aime pas du tout ce garçon. Je n’ai pas supporté la façon dont il a parlé à Sarah. D’un point de vue extérieur, je trouvais qu’il prenait les gens de haut, il me gonflait. Mon ressenti dans la Maison n’a fait que se confirmer. Pour moi, c’est une mauvaise personne. Il a un mauvais fond. Je pense qu’il ne m’apprécie guère. En tout cas, je l’espère. Comme ça, c’est réciproque.

Le couple Bastien / Mélanie, vous y croyez ?
Avant d’entrer dans le jeu, j’étais dubitatif. Mais, en fait, il est vraiment attaché à elle. Et puis, vu comment je me suis comporté avec les filles lors de ma saison, je suis mal placé pour donner des leçons à ce niveau-là.

Que pensez-vous du départ de Darko ?
Je trouve ça dommage. Il a commis une erreur en fréquentant  Bastien. Du coup, il a déteint sur lui alors que c’est un bon gars à la base. Il méritait sa place en finale. Darko parti, j’espère que Sarah, Thomas, Julien et Anaïs se retrouveront dans le dernier carré.

Et Mélanie, vous l’appréciez ?
Je n’ai rien contre elle. Ce n’est pas une fille mauvaise. Mais si son élimination aux portes de la finale affectait Bastien, ça me ferait plaisir…

Vous avez participé à la Villa des cœurs brisés. Une bonne expérience ?
Oui. Elle m’a beaucoup aidé à construire le nouveau Vincent.



en savoir plus : Bastien, Sarah