Toujours plus ! Un week-end au Parc Astérix

Toujours plus ! Un week-end au Parc Astérix

Un hôtel quatre étoiles est le dernier-né du Parc gaulois. L'hôtel et son décor, sur les berges de Lutèce, ont coûté 31 millions d'euros, presque aussi chers qu'une grande attraction. Jamais le petit Gaulois n'avait attiré autant de monde, près de trois millions de visiteurs en 2023. Sa nouvelle stratégie, c'est de multiplier les hôtels à thème pour séduire des clients venus de loin, et surtout les faire rester. Quelles sont les méthodes du parc d'attractions pour allonger les séjours et faire dépenser toujours plus ? Un des atouts de l'hôtel, c'est le sentiment d'être privilégié. Cela commence dès le petit-déjeuner, séance photo exclusive avec les personnages de la BD. Dans le parc, il faudrait faire la queue 40 minutes. Autre privilège quand on dort à l'hôtel, c'est l'accès au parc une demi-heure avant tout le monde. Seules trois des attractions les plus populaires sont accessibles avant l'ouverture officielle. Désormais, les clients des hôtels représentent 20 % de la fréquentation du parc. Pour les séduire, rien n'est laissé au hasard. Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.

Sept à huit
19m

Sept à huit