Splash : Laure Manaudou avoue n'avoir " jamais osé sauter "

Voir le site SPLASH !

Laure Manaudou
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2013-02-08T16:49:00.000Z, mis à jour 2013-02-08T16:49:00.000Z

Alors que Splash : le grand plongeon débute ce vendredi soir sur TF1, penchons-nous sur la championne de natation Laure Manaudou, l'une des jurés qui va devoir noter la performance des candidats qui vont effectuer des sauts périlleux.

Toute jeune retraitée, la nageuse Laure Manaudou sera l'une des jurés de Splash. Elle livre pour MyTF1 ses impressions et la manière avec laquelle elle va juger les candidats.

Laure Manaudou : « Mon rôle c'est d'être jury »
Multiple médaillée olympique, Laure Manaudou a l'habitude des piscines et a cotoyé de nombreux sauteurs, pour qui elle a beaucoup de respect « Aux USA, on voyait les plongeurs qui s'entrainaient, mais j'ai toujours été réticente sur le saut de 10 mètres, je n'ai jamais osé sauter ».Et même si l'eau est comme sa seconde maison, elle avoue qu'elle sera « mieux du côté du jury que du côté des personnalités ».


« Ne pas trop se poser de questions »
En bonne championne, Laure Manaudou donne des conseils aux candidats : « Je pense qu'il ne faut pas trop se poser de questions une fois qu'on est en haut du plongeoir [...]. Il faut y aller petit à petit, et pas d'un coup à 5 ou 10 mètres, ce n'est pas la bonne solution ». Sa grande expérience des bassins lui rappelle également l'importance de l'entraînement et du coach afin de réussir ce que l'on entreprend : « Le fait d'avoir un bon coach, c'est important pour pouvoir vaincre sa peur [...].La surprise sera de voir justement ce qu'ils sont capables de faire, et je pense que nous serons tous étonnés de voir certains non-nageurs ou non-plongeurs faire des choses exceptionnelles ».


« Peut-être une attirance maternelle »
Son travail de juré l'obligera à noter des candidats parfois peu à l'aise dans l'eau, mais elle le dit elle-même, elle fera « plus attention aux progrès effectués » plutôt qu'à la performance brute : « Un nageur comme Clément Lefert n'aura pas la même approche qu'un non-sportif ». Future maman, celle qui fait partie des personnalités préférées des français ne pense pas pour autant que sa grossesse la rendra plus douce, mais avoue qu'elle aura « peut-être une attirance maternelle [...], avec un peu plus de compassion que les deux autres jurés masculins » que sont Taïg Khris et Grégory Curatier.

Rendez-vous dès ce vendredi soir à 20h50 pour la première de « Splash : le grand plongeon », et jugez par vous-même la qualité des participants et l'avis des jurés quant à leurs performances.