37e journée de L1 : Lyon atomise Monaco et assure la 2e place

Voir le site Téléfoot

Alexandre Lacazette, Olympique lyonnais
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-05-07T21:14:33.228Z, mis à jour 2016-05-07T21:30:07.469Z

Les Lyonnais ont été sans pitié face à des Monégasques complètement dépassés. Côté maintien, le miracle est plus que jamais possible pour Toulouse. Nice rêve encore à la Ligue des champions.

L'Olympique lyonnais a vite éteint tout suspense dans la course à la Ligue des champions à l'occasion de la 7e journée de Ligue 1. Nice s'est arraché pour croire à la 3e place et Toulouse a fait ce qu'il fallait pour offrir aux spectateurs du championnat une dernière journée forte en émotions.

Lyon - Monaco : 6-1

Il n'y a pas eu photo au Parc OL entre l'OL et l'ASM. Ce devait être la "finale" pour la 2e place et la qualification directe en Ligue des champions. Mais Monaco n'a pas été à la hauteur. A moins que ce soit les Lyonnais, intraitables à domicile, qui aient été trop forts ? Toujours est-il que le score final est très rude pour les hommes de Leonardo Jardim, auteurs d'un non-match.

Rachid Ghezzal a montré la voie aux Rhodaniens au bout de trois minutes. Puis, telle une machine inarrêtable, l'OL a écrasé Monaco. Alexandre Lacazette a signé un triplé et Mapou Yanga-Mbiwa a inscrit un doublé. Le but de Ricardo Carvalho n'a pas suscité ni inquiétude dans les rangs lyonnais, ni révolte côté monégasque. Diminuée par l'expulsion de Lacina Traoré, l'ASM n'a jamais vu le jour. Lyon, à la faveur de son énorme différence de buts, assure sa place de dauphin et sa participation à la prochaine Ligue des champions.

Nice - Saint-Etienne : 2-0

Monaco a perdu plus que ses rêves de 2e place à Lyon. L'ASM est désormais sous la menace de l'OGC Nice. Les Aiglons ont longtemps buté sur le mur érigé par Stéphane Ruffier et la défense stéphanoise à l'Allianz-Riviera. La rencontre a été accrochée et s'est envenimée durant la seconde période, qui a vu l'arbitre M. Benoît Millot sortir deux cartons rouges côté visiteur (Kevin Malcuit et Franck Tabanou). Réduits à 9, les Verts ont fini par céder face à Valère Germain, auteur d'un doublé en 3 minutes. Nice revient à deux points du rival local monégasque avec une différence de buts favorable. Les hommes de Claude Puel peuvent souffler à Monaco la 3e place à l'issue de la dernière journée.

Toulouse - Troyes : 1-0

Un miracle est peut-être en train de se produire à Toulouse. Ce ne fut pas facile, mais grâce à Oscar Trejo, buteur quelques instants après son entrée en jeu, le Téfécé a battu l'ESTAC sur le plus petit des scores. Et à la faveur des résultats du soir, pour la première fois depuis 26 journées, les Violets sortent de la zone rouge, à une journée de la fin du championnat ! Ils sont à égalité de points avec le Gazélec (37 points) mais possèdent une meilleure différence de buts. Les hommes de Pascal Dupraz se sauveront s'ils s'imposent à Angers le 14 mai ou s'ils font un meilleur résultat que le Gazélec.

Marseille - Reims : 1-0

Dans une ambiance glaciale, l'OM a mis fin à une terrible série de 237 jours sans victoire à domicile. La prestation ne fut pas fameuse et le but de Michy Batshuayi vient d'une grosse erreur de Kossi Agassa, le portier du Stade de Reims. Le Vélodrome n'a pas été tendre avec ses favoris, qui concluront leur pénible saison à Troyes. Reims, défait pour la 4e fois consécutive, est 19e avec 36 points. Pour se maintenir, les Champenois devront gagner contre Lyon et prier pour des contre-performances du Gazélec et de Toulouse.

Gazélec Ajaccio - PSG : 0-4

Paris n'a pas laissé passer l'occasion d'améliorer ses statistiques. Sans forcer son talent, le club de la capitale a corrigé les Corses sur leur terrain, avec notamment un triplé d'Edinson Cavani. Zlatan Ibrahimovic a accentué son avance au classement des buteurs en fin de rencontre. Le Gazélec Ajaccio n'a su répondre face au champion et plonge dans la zone de relégation au pire des moments. Lors de la dernière journée à Lorient, les Corses joueront leur survie dans un match à distance avec Toulouse.