A qui la pointe ?

Voir le site Téléfoot

Gignac, plus qu'un joker?
Par AFP|Ecrit pour TF1|2009-09-04T11:14:05.000Z, mis à jour 2009-09-04T11:14:05.000Z

Ils sont quatre pour une place. André-Pierre Gignac, Thierry Henry, Nicolas Anelka et Karim Benzema devraient se disputer l'unique pointe du 4-2-3-1 de Raymond Domenech face à la Roumanie puis la Serbie. Quels sont les points forts et les points faibles de chacun ? Tour d'horizon.

ANDRE-PIERRE GIGNAC


Plus : Sa tonicité, son envie, son instinct de tueur. Le Toulousain ne se pose pas de question sous le maillot tricolore, voilà son gros point fort. Buteur décisif aux Iles Féroé (0-1), il s'est déjà imposé en pointe après seulement quatre sélections avec la même réussite qu'en club. Gignac amène sa fraicheur et son sens du but. Un vrai plus.


Moins : Il n'est pas au top de sa forme. Gignac n'a inscrit qu'un seul but depuis le début de saison. Or un buteur de son profil marche aussi à la confiance. Au moment d'aborder des matchs cruciaux (Roumanie et Serbie), son inexpérience en Bleu pourrait le desservir.


THIERRY HENRY


A qui la pointe ?

Plus : Son expérience en Bleu et sa faculté à répondre présent lors des grands rendez-vous. Le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (48 réalisations) a déjà sorti les Bleus de pas mal de traquenards. Comme à Lansdowne Road (0-1) sur la route du Mondial 2006. Dans ces conditions, difficile de se passer de Henry. S'il joue à gauche en club à Barcelone, il a débuté en pointe ses deux derniers matchs en sélection. Et il n'a rien oublié de ses fondamentaux.


Moins : De retour de blessure et absent aux Féroé à cause de douleurs aux tendons, le Barcelonais n'est pas au top de sa forme et il a été préservé pour l'ouverture de la Liga lundi dernier. Raymond Domenech prendra-t-il le risque de titulariser un Thierry Henry diminué lors de deux rencontres cruciales ? Aligné en pointe lors des deux rencontres face à la Lituanie, il ne s'est jamais montré décisif.


NICOLAS ANELKA


Plus : Son état de forme et son expérience en Bleu. Toujours aussi précieux avec l'équipe de France comme en témoigne le match aller face à la Serbie (2-1), Anelka est de surcroît l'attaquant des Bleus le plus en jambes. Déjà auteur de deux buts lors des quatre premières journées de Premier League. Très en jambes aux côtés de Drogba chez les Blues, l'ancien Parisien a déjà sorti les Bleus de plusieurs situations délicates. Domenech aura du mal à s'en passer.


Moins : Transparent lors de son dernier match avec la sélection tricolore aux Iles Féroé, Anelka pourrait payer sa contre-performance. Domenech semble désormais lui préférer le côté droit plutôt que l'axe et le retour de Franck Ribéry pourrait l'envoyer sur le banc.


KARIM BENZEMA


Plus : Son bon début de saison et son talent indiscutable. L'OL ou le Real Madrid : qu'importe, Benzema se rend indispensable partout où il passe. Déjà en jambes, l'ancien Gone a inscrit cinq buts lors de la phase de préparation et semble prendre encore une nouvelle dimension de l'autre côté des Pyrénées.


Moins : Son blocage en sélection. Benzema est toujours à la recherche de son match référence avec les Bleus, une grosse prestation qui pourrait enfin le libérer sous la tunique tricolore. Si brillant en club, l'ancien Lyonnais n'a toujours rien montré lors des rendez-vous internationaux et n'a même pas foulé la pelouse aux Iles Féroé. Difficile de lui donner les clés de l'attaque lors de deux rendez-vous aussi cruciaux.