Abidal à point nommé

Voir le site Téléfoot

Abidal à point nommé
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-06T08:04:00.000Z, mis à jour 2010-04-06T08:04:00.000Z

Eric Abidal a signé son retour ce samedi en Liga après deux mois d'absence. A la clé, deux passes décisives et une grosse prestation défensive pour le Barça. Avant de retrouver Arsenal en quart de finale de la Ligue des Champions (2-2 à l'aller), l'ancien Lyonnais est gonflé à bloc.

C'est entendu, Eric Abidal est un monstre physique. Une blessure aux adducteurs ? Deux mois d'arrêt ? Qu'importe, l'ancien Lyonnais revient comme si de rien n'était et claque une performance XXL le jour de son retour. Infranchissable derrière, décisif devant, des montées, des tacles, il a récité face à l'Atlético Madrid (4-1) la gamme du parfait arrière latéral. Ses pépins physiques ? Un mauvais souvenir à en croire l'intéressé : "J'avais de l’appréhension avant le match et lors des premières minutes, celle de connaitre la rechute. Tu as toujours peur qu’une blessure revienne. Après au niveau physique j’étais confiant, car j’ai travaillé dur pour mon retour, surtout lors du dernier mois."


Son retour tombe plutôt bien pour un Barça engagé dans une fin de saison gargantuesque. Cette semaine marque un premier tournant. D'abord avec le quart de finale retour de la Ligue des Champions face à Arsenal puis samedi avec le déplacement à Madrid qui pourrait définitivement dessiner la hiérarchie de la Liga entre les deux équipes qui règnent sans partage sur le championnat espagnol depuis le début de saison.


"La saison se joue cette semaine", estime l'ancien Lillois. Avant d'ajouter : "Contre Arsenal, c'est le match le plus important de la saison. A la maison, nous ne pouvons pas échouer. Nous sommes les champions en titre. Il va falloir lutter pour gagner ce trophée." En C1, après un match aller au goût d'inachevé (2-2), le Barça accueille les Gunners sur une jambe. La défense décimée (Piqué et Puyol seront suspendus), l'ancien Lyonnais aura la charge de tenir la baraque derrière et s'il retrouve de l'allant offensif comme ce week-end, personne ne s'en plaindra en Catalogne.


Walcott à la moulinette


"Ce que j'aime faire le plus c'est défendre, même si je sais que je dois aider sur le plan offensif parce que c'est le jeu du Barça, rappelle l'ancien Lyonnais. Je n'ai pas trop la mentalité de faire des passes décisives, parce que mon boulot c'est avant tout de défendre", tempère l'international français. C'est donc derrière qu'on l'attendra avant tout. Face aux Londoniens, la tâche ne s'annonce pas aisée. Mais Abidal ne se défile pas. Même face à Theo Walcott, la mobylette des Gunners auteur d'une entrée en jeu décisive à l'aller ponctuée d'un but.


"Le football, ce n'est pas un sport de sprint comme l'athlétisme. Il y a un ballon et il faut l'envoyer dans les filets. Nous allons l'attendre et nous verrons ce qu'il peut faire avec le ballon. Voyons voir s'il peut passer quatre défenseurs… Face au Barça, ce n'est pas possible", se permet même de chambrer Abidal qui signe son comeback aussi bien sur le pré que devant les micros.