AC Ajaccio - AS Monaco : Berbatov s'éclate en Corse

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2014-04-26T16:10:00.000Z, mis à jour 2014-04-26T21:37:56.000Z

Dans le sillage d'un Dimitar Berbatov en verve (1 passe décisive, 2 buts), l'AS Monaco a fait l'effort après la pause pour l'emporter à Ajaccio (1-4). Un succès qui lui assure quasiment la deuxième place qualificative à la Ligue des Champions.

Au terme de cette 35e journée, les Monégasques compteront au minimum huit points d'avance sur Lille. Le PSG, lui, doit l'emporter à Sochaux pour conserver officiellement son titre.


Berbatov fait taire les critiques

Compte tenu du septicisme ambiant qui entourait l'arrivée de Dimitar Berbatov sur le Rocher de la Principauté au mercato dernier, la fin de saison de l'attaquant bulgare a de quoi étonner. Pas de révolution bien sûr dans le jeu du Monégasque qui sait mieux personne gérer ses efforts sur un terrain mais une technique toujours aussi irréprochable qui lui permet de briller en Ligue 1. Ce fut encore le cas ce samedi, en Corse, face à un AC Ajaccio déjà condamné. L'ancien joueur de Man United, auteur de deux buts et d'une passe décisive, a placé l'ASM sur orbite après une première période poussive.


12e passe décisive de Rodriguez

Une première période sur laquelle on peut aisément passer, la résistance, sans forcer u presque, des Ajacciens en disant suffisamment long sur l'investissement des joueurs monégasques. Changement de visage, donc, au retour des vestiaires avec un Berbatov qui donne le la. A la 53e, sur un corner joué à deux sur le côté gauche, le Bulgare, dos au but et à la lutte, plaçait une reprise gagnante de la tête (0-1). Vingt minutes plus tard, au terme d'une belle action à trois, l'ex de Tottenham, sur une passe décisive de Rodriguez (sa 12e de la saison), concluait de près avec sang-froid (0-2). Si la réduction immédiate de Tallo (75e, 1-2) a insinué le doute dans la tête des Monégasques, la fin de match le balayait. Kondogbia, des 20 mètres (89e), et Ocampos, de volée (90+2) donnaient ainsi plus d'ampleur au 22e succès de la saison de l'ASM.


Paris condamné à l'emporter

Une victoire des joueurs de Claudio Ranieri qui n'est pas sans conséquence sur l'attribution des prix de fin de saison. Pour eux tout d'abord puisque ces trois nouveaux points les rapprochent à grand pas de la deuxième place et donc d'une qualification directe pour la Ligue des Champions (+11 points sur Lille qui joue demain à Bordeaux). Pour le leader parisien également qui se retrouve dans l'obligation de l'emporter ce dimanche à Sochaux dimanche (14h00) pour conserver officiellement son titre. Ce qui ne doit pas déplaire aux Monégasques.


Lors de la prochaine journée, Monaco recevra Guingamp (7 mai) et Ajaccio se déplacera à Lorient (4 mai).