Dans l'actualité récente

AC Milan : Bacca serait-il le nouveau Ronaldo ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-08-22T12:03:47.734Z, mis à jour 2015-08-22T12:03:51.022Z

Carlos Bacca estime avoir "le sang-froid" de Ronaldo, ancienne gloire du Brésil. L'attaquant colombien a rejoint l'AC Milan il y a quelques semaines, avec l'ambition de lui faire retrouver la Ligue des Champions.

Carlos Bacca, qui a signé avec l’AC Milan au début du mercato, nourrit de grandes ambitions pour la saison à venir. Pour preuve, il n’hésite pas à se comparer à Ronaldo, l’un des meilleurs attaquants brésiliens de l’Histoire, lui aussi passé par les Rossoneri.

Double vainqueur de la Ligue Europa
En deux saisons avec le FC Séville, Carlos Bacca a marqué 34 buts en championnat, dont 20 la saison dernière. Sur la scène européenne, ce n’est pas trop mal non plus avec 13 réalisations en Ligue Europa, qu’il a remportée deux fois avec le club espagnol. A l’AC Milan, où il a signé pour 5 ans contre 30 millions d’euros, l’attaquant colombien va découvrir une autre forme de pression. Il sera surtout chargé d’enfiler les buts comme des perles, une chose qu’il sait si bien faire.

Il se compare à Ronaldo
Carlos Bacca ne manque visiblement pas de confiance en lui et il n’y a qu’à lire ses propos accordés au Corierre Dello Sport pour s’en convaincre. Ainsi, il n’hésite pas à se comparer à Ronaldo, l’une de ses références et l’un des meilleurs attaquants de l’Histoire. "Ronaldo me fascine. Malheureusement, il a été malchanceux et a dû mettre fin à sa carrière trop tôt. Mais je suis peut-être semblable à lui dans mon sang-froid. Ronaldo était froid, puissant et c'était un grand finisseur. Il faisait des choses auxquelles personne ne s’attendait” explique Carlos Bacca. Au Milan, Ronaldo a marqué 9 buts en 20 matches.

Pas de C1 ? Pas de problème
Carlos Bacca aurait sans doute pu s’engager avec une équipe qui disputera la Ligue des Champions dès septembre prochain. Mais il a préféré faire un choix du cœur et rejoindre l’AC Milan. D’ailleurs, il pense que les Rossoneri retrouveront la C1 en 2016, "Séville est une grande équipe, mais Milan est un top club, l'un des meilleurs de tous les temps. Je comprends la différence maintenant. Il est vrai que j'ai sacrifié la Ligue des champions pour rejoindre Milan, mais c'est seulement pour un an. Mon désir de rejoindre Milan était si fort que cela ne m'a pas dérangé.” Sera-t-il capable d’emmener le Milan vers la plus prestigieuse des compétitions ?