Dans l'actualité récente

Adriano : de la gloire des terrains de foot à l’enfer des favelas de Rio

Voir le site Téléfoot

11145174 979977838726047 4739623249299560231 n
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-07-30T13:28:00.595Z, mis à jour 2016-07-30T13:39:27.324Z

L'attaquant brésilien Adriano, ex-international, vit aujourd'hui dans une favela de Rio. Il est lié à un gang meurtrier.

On peut gagner des milliers d’euros chaque semaine et plonger du jour au lendemain en enfer. Cette descente caractérise la vie d’Adriano, puissant attaquant brésilien qui est tombé dans les favelas criminelles de Rio.

D’abord la gloire

Triple champion d’Italie avec l’Inter Milan (2007, 2008 et 2009), Adriano est un puissant attaquant brésilien. Avec sa sélection, il a marqué 23 buts en 32 apparitions et s’est même illustré avec le titre de meilleur buteur de la Copa América en 2004, remportée par son équipe. A son actif, il compte également une Coupe des Confédérations (2004), deux Coupes d’Italie (2005 et 2006) ou encore une Supercoupe d’Italie (2006). A son prime, Adriano gagnait près de 95 000 euros par semaine.

Puis l’enfer

Adriano a perdu toute sa fortune en vivant une vie de débauche. Selon des avocats brésiliens, il vit désormais dans les favelas de Rio et s’est rapproché d’un gang hyper meurtrier baptisé Red Command. Sur les réseaux sociaux, on peut le voir brandir des armes à feu, se faire tailler la barbe en pleine rue ou arborer les codes de ses fréquentations peu recommandables. Il a même été arrêté par la police sous fond de liens supposés avec des trafics de drogue tandis qu’il a déjà conduit en état d’ébriété. Sa gloire passée n’est plus et son quotidien actuel alimente les journaux brésiliens.

« Rio peut être brutal »

Pour Flavia Bueno de l’Université de Cambridge, la chute d’Adriano n’a rien d’étonnant, « Rio peut être brutal. C’est une ville très chère, et il n’est pas étonnant de voir Adriano retourner vivre dans les favelas. Environ 24 enfants meurent chaque jour là-bas. Il y a de la drogue, des guns et des gangs. » Dans sa vie devenue thug, Adriano ne semble plus jouer au football à un niveau compétitif. Aux dernières nouvelles, Miami United l’a libéré de son contrat en mai dernier.