Affaire Aulas - Labrune : Les déboires du président de l'OL sur Twitter

Voir le site Téléfoot

error
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-04-06T19:12:00.000Z, mis à jour 2015-04-07T10:12:37.000Z

Depuis les révélations du journal Le Parisien de samedi sur une remise de rapport à la Fédération contre Lyon, le patron du club rhodanien utilise le réseau social comme moyen de défense. Pas toujours à bon escient.

Si la fin de saison s’annonce palpitante sur le plan sportif entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille, la bataille se joue également sur la toile. Surtout pour le premier.

Labrune lance les hostilités

Petit rappel des faits. Au début du week-end dernier, nos confrères du journal Le Parisien annoncent que le président de l’Olympique de Marseille, Vincent Labrune, aurait transmis à la Fédération Française de Football, un dossier d’une quinzaine de pages à charge contre son homologue de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. À l’intérieur figure des éléments reprochant au patron de l’actuel 2ème de Ligue 1 ses déclarations contre les décisions d’arbitrage depuis plusieurs années. "Notre seule ambition, au travers des présentes, est de mettre en lumière au combien l’OM et le football français pâtissent des élucubrations du dirigeant lyonnais et de son mode de communication intempestive", peut-on lire. Ou encore : "(…) l’impérieuse nécessité de sanctions disciplinaires fortes et exemplaires". Rien que ça !

La réplique d'Aulas

Ce rapport a été rédigé après les mots du président Jean-Michel Aulas, publiés sur son compte Twitter, à l’issue de la rencontre face au Paris Saint-Germain le 8 février dernier (0-0, J24). Une position qui lui vaut d’être convoqué devant la Commission National de l’Éthique le 14 avril prochain. JMA n’a cependant pas tardé à réagir via le réseau social.

La Brune conforme à ss relations troubles , il veut de la notoriété et embrasse M G le journaliste du parisien : bizarre p 1 Pt de l'OM?

— Jean-Michel AULAS (@JM_Aulas) 4 Avril 2015

Attendons avec sérénité le Classico 2 grandes équipes ,2 grands entraîneurs ,1 grand et 1 petit président que le meilleur gagne mais 1 nul😛!

— Jean-Michel AULAS (@JM_Aulas) 4 Avril 2015

Puis ce dernier en a remis une couche après la victoire de son équipe à Guingamp (1-3). "J’ai entendu le président de Marseille mettre véritablement le feu à la présidence des arbitres. Ce qui ne s’est jamais fait dans le football. C’est une première d’envoyer un dossier sur un concurrent direct et sur un homme respectable. (...) Là, on envoie un dossier pour mettre la pression sur les arbitres pour le Classico. Il n’a pas compris que cela ne se faisait pas".

Seydoux en prend pour son grade

Ce lundi, nouvelle pique de Jean-Michel Aulas, toujours sur Twitter, à l’encontre du président de l’OM, en réaction à une émission de nos confrères de RMC.


#rmclive qu'il s'occupe de son club de son entraîneur avec qui il a peu de connivence! Son défaut : croire qu'il est + fort que tous en com!

— Jean-Michel AULAS (@JM_Aulas) 6 Avril 2015

Quelques heures plus tôt, le dirigeant français avait répondu à un autre président de Ligue 1, celui de Lille, Michel Seydoux. Le boss du club nordiste, au courant de l’affaire entre les deux protagonistes, s’était lui aussi autorisé à donner son opinion sur le différent entre Aulas et Labrune.


J'ai un peu honte d'être en charge d'un club de foot quand je vois Aulas et Labrune se chamailler comme des écoliers pour une bille.

— Michel Seydoux (@miseydoux) 5 Avril 2015

Dernièrement, l'homme a conduis son club à glaner sept titres de champion de France consécutifs entre 2002 et 2008 s’était plutôt fait discret. Mais depuis que la formation rhodanienne poursuit sa lutte pour le sacre avec le Paris Saint-Germain lors des ultimes journées du championnat, le patron des Gones entend montrer qu’il peut déjà gagner ce volet extra-sportif de la bataille. Une stratégie non sans risque car des sanctions pourraient être prononcées à l'encontre de celui qui est suivi par plus de 181 000 personnes sur Twitter.