Dans l'actualité récente

Affaire Chafni : une étonnante conclusion

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2011-12-22T09:39:00.000Z, mis à jour 2011-12-22T09:44:59.000Z

L'affaire Chafni est close. Le joueur de l'AJA et l'arbitre assistant Johann Perruaux sont effet tombés d'accord mercredi et cessent les poursuites l'un envers l'autre. Etonnante conclusion.

L'affaire Chafni n'ira finalement pas plus loin. Le joueur, qui accusait Johann Perruaux de lui avoir dit « Dégage l'Arabe » durant le match Brest - Auxerre, s'est réconcilié avec l'arbitre assistant.



C'est par communiqué que l'affaire Chafni a trouvé son épilogue mercredi : « Monsieur Perruaux a confirmé, devant la contestation de M. Chafni, qui est venu face à lui, avoir dit ‘Dégage' ; qu'il regrettait cette vive réaction ; qu'il n'avait pas eu à l'égard de M. Chafni une quelconque intervention à caractère raciste ; qu'il était personnellement mobilisé autour de la lutte contre le racisme. De son côté, Monsieur Chafni a accepté de se satisfaire de cette déclaration et de la tenir pour vraie. »


Une conclusion étonnante vu la virulence avec laquelle Kamel Chafni avait dans un premier temps réagi et la défense de Johann Perruaux, prêt à poursuivre le joueur pour diffamation. Pour l'Auxerrois, cité par le quotidien L'Equipe, l'affaire est donc classée : « Je préfère qu'on parle de moi autrement. C'est pour ça que je suis soulagé que cette histoire se termine. »


Le président de l'AJA, Gérard Bourgoin, a lui aussi paru soulagé : « Dans le communiqué, il y a deux hommes qui s'expriment. Ils emporteront leur secret. » Il va de soi que Kamel Chafni et Johann Perruaux retirent également leurs poursuites devant la justice pénale, respectivement pour insulte raciste et diffamation.

L'affaire Chafni est classée.