Dans l'actualité récente

Affaire de la sextape : Mathieu Valbuena donne sa version des faits

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-11-27T08:51:53.694Z, mis à jour 2015-11-27T09:00:03.964Z

Une semaine après son audition au Tribunal de Grande Instance de Versailles, Mathieu Valbuena a décidé de sortir du silence. L’attaquant de l’Equipe de France a livré sa version des faits dans un entretien accordé au Monde.

Dans une longue interview accordée au Monde, Mathieu Valbuena s’est confié vendredi sur l’affaire dite de la « sextape. » Le joueur de l’Olympique Lyonnais y revient sur sa relation avec Karim Benzema, mis en examen le 5 novembre dernier pour « complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs. »

« Faut éviter de prendre les gens pour des idiots »

Mathieu Valbuena revient sur ses conversations avec Karim Benzema : « Dans sa façon de parler, il n’a pas été agressif, il ne m’a pas parlé d’argent concrètement, directement, mais quand tu insistes pour me faire rencontrer quelqu’un… pffff. Moi, j’ai jamais vu quelqu’un qui va faire détruire une vidéo gratuitement juste parce qu’il m’adore ! Faut éviter de prendre les gens pour des idiots. »

Si le joueur du Real Madrid ne s’est pas montré insistant, Mathieu Valbuena a été très déçu de la façon d’agir de son coéquipier : « Il m’a dit aussi : ‘Si tu veux pas, laisse-les filer, y a pas de souci. Après, je peux te présenter mon ami… ‘ On en revient toujours à ça. Je suis plus que déçu. Je me dis que c’est un manque de respect, tout simplement. Tu ne peux pas avoir un comportement comme ça avec quiconque.» Le Lyonnais affirme donc que Benzema ne lui a pas mis de pression, mais l’a incité : « Mais inciter, ça veut dire : ‘Il va falloir que tu payes.’ Indirectement. »



 « J’ai l’air d’une trompette après »

Quelques jours plus tard, au tour du 20 octobre, Karim Benzema découvre l’ampleur que prend l’affaire. Il demande alors à Mathieu Valbuena, qui était allé porter plainte entre temps, de faire un démenti, comme il l’avait fait pour Djibril Cissé quelques jours plus tôt. Le joueur de l’OL refuse : « J’ai essayé de le rassurer en lui disant : ‘Si un jour je dois le faire, je le ferai, je l’ai fait pour Djibril… Mais pour l’instant, je ne peux rien faire.’ A ce moment-là, je sais bien que la grosse différence entre Djibril et Karim, c’est que Djibril ne m’a jamais demandé de rencontrer quelqu’un. Alors que Karim, lui, l’a fait. Donc je lui dis : ‘Le démenti, je le ferai, mais uniquement si j’ai les éléments.’ Sinon, moi, j’ai l’air d’une trompette après. »


« Plus que déçu »

Mathieu Valbuena se confie ensuite sur les propos captés dans les écoutes téléphoniques qu’a tenus Karim Benzema à son égard : « Forcément tu es déçu, plus que déçu. Ses propos témoignent d’un manque de respect. Moi, je respecte tout le monde, mais là, j’ai l’impression de me faire prendre pour un con… […] A un moment, je ne peux pas défendre l’indéfendable. Même à mon pire ennemi, je ne ferais pas ça. »

Karim Benzema et Mathieu Valbuena ont aujourd’hui l’interdiction de se rencontrer. « Je ne peux être que très très très déçu, et constater que la relation avec Karim, elle n’est pas aussi sincère qu’il pouvait peut-être le prétendre. » conclue Valbuena.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’entretien sur le site du Monde en cliquant ici.