Affaire Evra : le point de vue d'Anelka

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-12-11T15:48:00.000Z, mis à jour 2013-12-13T16:36:06.000Z

Tout le monde a donné son avis au sujet de l'Affaire Evra... Ou presque. C'est en effet au tour de Nicolas Anelka de prendre la parole, pour défendre son ancien coéquipier en bleu.

Dans un entretien accordé au magazine L'Optimum, Nicolas Anelka est monté au créneau pour défendre les propos tenus par Patrice Evra dans Téléfoot juste avant les barrages contre l'Ukraine. L'actuel joueur de West Bromwich Albion livre au passage une opinion plus générale sur cette affaire.

Anelka partirait en guerre avec Evra
Nicolas Anelka soutient Patrice Evra, qui avait fortement critiqué les consultants Luis Fernandez, Bixente Lizarazu, Rolland Courbis et Pierre Ménes dans Téléfoot juste avant le match de barrages Ukraine-France. L'ancien attaquant des Bleus affirme : « Si un jour je dois partir en guerre, tout de suite à côté de moi, en première ligne, je placerai Patrice Evra. D'ailleurs, il n'y en a pas beaucoup que je mettrai... »

« Le porte-voix des autres »
La pensée de Nicolas Anelka va même au-delà du simple cas de Patrice Evra, puisqu'il explique par ailleurs : « Pat' a répondu à sa manière. En agissant de la sorte, il s'est fait quelque part le porte-voix des autres. Et il assume car ce n'est pas son genre de se défiler. » L'enfant terrible du foot français suppose donc clairement que d'autres internationaux partagent le ras-le-bol exprimé par Patrice Evra.

« Le football est un jeu »
Dans cette affaire, Patrice Evra a répondu à certains consultante en particulier, mais Nicolas Anelka élargit le débat : « Les journalistes ne se rendent pas toujours compte de la violence de leurs propos et du fait qu'ils vont parfois trop loin (...) Ca va aller en empirant. Je crains que cela ne se termine mal et que des incidents se multiplient (...) Il ne faut pas perdre de vue que, à l'origine, le football est un jeu. Je trouverais sain qu'il le reste. »

Maintenant que les Bleus sont qualifiés pour la Coupe du monde 2014, espérons toutefois que Nicolas Anelka se trompe et que le climat s'apaise autour de l'équipe de France.