Dans l'actualité récente

Affaire des quotas : Laurent Blanc n'est pas raciste

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2011-05-02T09:19:00.000Z, mis à jour 2011-05-02T09:58:56.000Z

Les réactions pleuvent depuis l'affaire des quotas qui secoue le football français depuis la fin de semaine dernière. Laurent Blanc, qui a demandé des excuses, n'est toutefois pas jugé raciste.

De nombreuses personnalités du foot français ont donné leur avis sur l'affaire des quotas dévoilée par Mediapart. Basile Boli, Alou Diarra, Chantal Jouanno, tous se disent indignés par les propos révélés, tout en refusant de juger Laurent Blanc raciste.


Alou Diarra est sans doute celui qui a défendu le plus vigoureusement Laurent Blanc. Sur le plateau du Canal Football Club, le capitaine des Bleus a affirmé : « Il y a une chose que je peux certifier, c'est que Laurent Blanc n'est pas raciste. » Basile Boli, bien qu'il se die « scandalisé », partage l'avis de Diarra dans L'Equipe : « Je connais Blanc, nous avons joué ensemble et je ne pense pas qu'il soit raciste, pas plus que Blaquart, qui est un mec bien. »


Alors que France Football annonçait que la ministre des Sports voulait suspendre le sélectionneur de ses fonctions, les conseillers de Chantal Jouanno ont démenti avec force : « D'abord, elle n'a pas ce pouvoir (...) Ensuite, ce n'est pas son état d'esprit à l'égard d'un homme qu'elle apprécie. » Sur les ondes d'RTL, la ministre a même précisé : « Pour le connaître, Laurent Blanc prône plutôt le métissage. »





Si le sélectionneur n'est donc pas taxé de racisme, ses propos révélés par Mediapart ont choqué pas mal de monde et sa popularité en a pris un coup. Même son ancien coéquipier Lilian Thuram a déclaré dans Téléfoot : « Si Laurent Blanc est impliqué, il doit évidemment partir (...) Il y a quelque chose de malsain. On parle quad même d'enfants de 12 ou 13 ans qui seraient jugés sur leur double nationalité. »

L'affaire des quotas continue de susciter les réactions les plus vives et l'image de Laurent Blanc en sort d'ores et déjà écornée.