Dans l'actualité récente

"Affaire Théo" : l'Inter Milan invite le jeune homme à San Siro

Voir le site Téléfoot

RTX2W2WQ
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-02-09T08:43:16.611Z, mis à jour 2017-02-09T08:43:17.957Z

Selon les informations du Corriere della Sera, l'Inter Milan songerait à inviter le jeune Théo, victime d'agressions policières présumées à Aulnay-sous-Bois le 2 février dernier, lors de son interpellation, pour lui remettre un maillot du club et lui permettre d'assister à une rencontre officielle.

"L'affaire" Théo a eu un écho jusqu'en Italie. Selon les informations du Corriere della Sera, l'Italie s'est émue du sort du jeune francilien, gravement blessé suite à des violences policières présumées lors de son interpellation survenue dans la commune d'Aulnay-sous-Bois, le 2 février dernier. 

L'affaire, qui a entraîné de nombreuses manifestations dans l'est parisien ces derniers jours,  est bien remontée dans les arcanes de l'Inter Milan, dont le maillot est apparu au grand jour sur les épaules du jeune homme lors de la visite effectuée, mardi, par la président de la République François Hollande à l’hôpital Robert-Ballanger de la commune d'Aulnay. Cette rencontre, captée par Le Parisien, a fait le tour de la presse en Europe.

Sensible aux affaires de société, l’Inter Milan a confirmé les informations sorties dans le Corriere della Sera, qui expliquait mardi matin que le club lombard était disposé à inviter le jeune homme à Milan pour lui offrir un maillot et lui permettre d’assister à un entraînement de l’équipe première.

"Nous avons contacté Théo pour lui transmettre, que quand il sera rétabli, il sera notre invité à San Siro pour revêtir notre maillot avec un sourire", a communiqué l’Inter sur son compte Twitter.



Kondogbia et Sissoko au soutien de Théo

Le jeune Théo a en tous cas reçu de nombreux soutiens de la part d'acteurs du football. Parmi les principaux, notons ceux de Geoffrey Kondogbia, justement joueur de l'Inter Milan, et de Moussa Sissoko, originaire d'Aulnay-Sous-Bois, comme la victime présumée. 


Le message de Geoffrey Kondogbia


Le message de Moussa Sissoko