Dans l'actualité récente

Affaire Valbuena : Les phrases clés de l’interview de Karim Benzema

Voir le site Téléfoot

EXCLUSIF. Un extrait de Benzema au 20H de TF1 : 'J'espère que ça va bien se terminer'
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-12-03T10:34:09.483Z, mis à jour 2015-12-03T10:39:23.501Z

Mis en examen pour « complicité de tentative de chantage » dans l’affaire Valbuena, Karim Benzema s’est exprimé publiquement mercredi soir sur TF1, dans le JT de 20 heures. Découvrez les déclarations clés de son interview.

Karim Benzema est enfin sorti du silence. Près d’un mois après sa mise en examen dans l’affaire de la sextape, le joueur du Real Madrid a livré sa version des faits. Dans une interview diffusée au journal de 20 heures de TF1 enregistrée la veille en Espagne, l’attaquant a clamé son innocence.

« C’est de l’acharnement »

A la première question de Frédéric Calenge, Karim Benzema a expliqué qu’il souhaitait répondre à « l’acharnement » dont il est victime depuis le début de l’affaire : « C’est de l’acharnement, il n’y a rien d’autre à ajouter. On m’accuse, on me traine dans la boue comme si j’étais un criminel et ce sont des choses horribles. »

L’attaquant du Real Madrid a donc raconté sa version des faits. Si Mathieu Valbuena estime qu’il l’a incité à payer, Benzema soutient n’avoir jamais parlé d’argent avec le joueur de l’OL, au sujet de la sextape : « Quand j’entends que j’ai fait du chantage, ça me rend fou. Ça n’a rien à voir. Dieu merci je gagne bien ma vie depuis longtemps, je n’ai pas besoin ça. Quand je rends un service, je n’attends rien en retour. Lui aussi sait que j’ai été sincère avec lui. On n’a jamais parlé d’argent. » Selon Karim Benzema, Mathieu Valbuena l’aurait même remercié de l’avoir mis au courant de la vidéo qui circulait : « Le soir, il me dit : ‘Merci frérot de m'avoir prévenu’. »



Malgré tout, Mathieu Valbuena décide d’aller porter plainte. Pour Karim Benzema, le Petit Vélo aurait clairement été influencé par toutes les révélations sorties dans la presse : « Il s'est fait retourner le cerveau avec toutes les interviews, tout ce qu'on a monté en place, donc c'est facile. Mais le jour-même, on n'a jamais parlé d'argent. Et ça, il peut le dire. »

« Ils m’ont sali »

L’affaire éclate alors au grand jour, et Karim Benzema est placé en garde à vue avant d’être mis en examen. Une expérience amère pour le Français : « Je ne comprends même pas pourquoi j’ai été en garde à vue, pourquoi ils m’ont sali. C’est moi-même qui ai demandé à être entendu, je n’ai jamais reçu de convocation. Je suis arrivé là-bas, je me suis retrouvé en garde à vue, je n’ai rien compris […] Ils m'ont sali, ils m'ont fait dormir en prison comme un malpropre. »

« Je montre l’exemple »

Frédéric Calenge a ensuite interrogé Karim Benzema sur son ami d’enfance, Karim Zenati, lui aussi impliqué dans cette affaire : « Karim est mon ami d’enfance. Il a eu son passé, comme tout le monde. C’est quelqu’un qui a fait de la prison mais qui est sorti depuis deux ans. Il a su saisir une nouvelle chance, c’est comme mon frère. Quand on parle de mon entourage, je suis fier de ma famille et de mes amis. Je leur resterai toujours fidèle. Je viens d’un quartier mais j’ai réussi, je montre l’exemple à beaucoup de jeunes. »



« C’est ma seule erreur »

Dans les colonnes du Monde il y a quelques jours, Mathieu Valbuena révélait avoir été blessé par les propos tenus par Karim Benzema à son égard. Le joueur du Real Madrid l’avait alors qualifié de « tarlouze. » L’attaquant a tenu à présenter ses excuses : « Je comprends que Mathieu soit déçu. Ce que je regrette, c’est ce qu’on a pu dire au téléphone avec Karim, d’avoir pris ça à la rigolade. C’est ma seule erreur, je peux m’en excuser. Au téléphone, on déconne, on fait les acteurs. Si je pouvais aller voir Mathieu, je serais allé lui présenter mes excuses sur ce passage-là où on s’est un peu emportés. »

« Gagner cet Euro »

Mis en examen, Karim Benzema a l’interdiction d’entrer en contact avec Mathieu Valbuena. Frédéric Calenge lui a alors demandé comment allait se terminer cette affaire. Le Français reste optimiste : « J'espère que ça va bien se terminer, qu'on va tous être bien, que ce soit Mathieu, moi, mon ami. Et voilà et qu'on retourne tous en Equipe de France pour gagner cet Euro. »