Albanie-France : les Bleus ne méritaient pas mieux (1-0)

Albanie-France : les Bleus ne méritaient pas mieux (1-0)
Pour leur dernier match de la saison, les hommes de Didier Deschamps se sont logiquement inclinés 1-0 en Albanie, la faute à de très grosses lacunes, tant sur le plan défensif qu'offensif.

C'est ce qui s'appelle communément « tendre l'autre joue ». Moins d'une semaine après la claque reçue face à la Belgique au Stade de France (défaite 3-4), l'Equipe de France s'est de nouveau inclinée en Albanie ce samedi 13 juin au terme d'un match insipide (1-0). Un deuxième revers en six jours qui en dit long sur l'état de forme des Bleus à un an de l'Euro 2016.


Des Bleus trop pâles

Très décevants sur tous les plans dimanche dernier face à une séduisante équipe belge, les partenaires d'Hugo Lloris ont de nouveau affiché leurs lacunes du moment dans une première période sans saveur, la faute à la chaleur qui a mis a mal les organisme des joueurs. Peu inspirés au moment de produire du jeu, les ouailles de Didier Deschamps n'ont eu que deux malheureuses « occasions » en 45 minutes de jeu, à savoir une frappe non-cadrée d'Alexandre Lacazette (10e) et une tête trop molle signée Olivier Giroud (32e)

Bien en place et plus concernée que son adversaire par ce match de fin de saison, l'Albanie a pris confiance au fur et à mesure de la partie, prenant même le contrôle du match face à des Bleus qui n'ont eu de cesse de reculer... jusqu'à se faire – logiquement – punir. Profitant d'un coup franc gracieusement offert par Giroud à l'entrée de la surface de réparation, Ergys Kace, le joueur du PAOK Salonique (Grèce), ne s'est pas fait prier pour ouvrir le score d'une somptueuse frappe enroulée dans la lucarne d'un Lloris impuissant (43e, 1-0). L'ange gardien des Bleus avait pourtant repousser l'échéance à deux reprises quelques minutes auparavant (26e, 30e).

Un chantier important avant l'Euro

Auteur d'une première période indigne d'une équipe classée dans le top 10 des meilleures nations du monde, l'Equipe de France n'a guère brillé en seconde mi-temps, et ce malgré les rentrées de Paul Pogba, Paul-Georges Ntep, Mathieu Valbuena ou encore Nabil Fekir. Pire, les hommes de Didier Deschamps ont failli sombrer face à un adversaire courageux et bien dans son match. Mais heureusement pour les Bleus, Armando Sadiku n'a pas exploité la seule occasion albanaise du deuxième acte (67e). Côté français, seul un coup franc de Valbuena a fait frémir les locaux. Trop insuffisant puisque Etrit Berisha, le portier de la Lazio Rome, a sorti le grand jeu pour sortir la tentative du meneur de jeu tricolore.

Avec cette troisième défaite en quatre rencontres depuis le début de l'année 2015, l'Equipe de France termine donc sa saison par une mauvaise note. Mais si perdre en cette période estivale ne signifie généralement pas grand chose, ces deux revers encaissés par les troupes de Didier Deschamps ont quand même de quoi inquiéter. Extrêmement fébriles derrière, trop peu inspirés devant, les Bleus se sont surtout fait remarquer par un état d'esprit très inquiétant pour une équipe censée jouer les premiers rôles sur la scène internationale.

A un an de l'Euro 2016 qui aura lieu dans notre Héxagone, le chantier s'avère plus grand que prévu...


News associées