Les All Whites au courage

Voir le site Téléfoot

Les All Whites au courage
Par G.C.|Ecrit pour TF1|2010-06-15T14:45:00.000Z, mis à jour 2010-06-15T14:45:00.000Z

La Nouvelle-Zélande a arraché le match nul contre la Slovaquie grâce à un but de Winston Reid (1-1). Les Kiwis marquent leur premier point en Coupe du monde. Pour leur premier match dans un Mondial, les Slovaques, qui avaient le match en mains, prennent un coup sur la tête.

NOUVELLE-ZELANDE - SLOVAQUIE : 1-1
Buts : Reid (90e+3) pour la Nouvelle-Zélande. Vittek (50e) pour la Slovaquie.


La Nouvelle-Zélande a le sourire. Dominés une grande partie de la rencontre par la Slovaquie, les All Whites ont décroché in extremis le match nul. Le héros néo-zélandais s'appelle Winston Reid, qui a surgi sur un centre côté gauche pour placer sa tête et faire exulter toute l'équipe des Kiwis. Après leur trois défaites en 1982, les Néo-Zélandais s'offrent enfin leur premier point dans une Coupe du monde. Ce nul récompense l'abnégation des protégés des joueurs de Ricky Herbert, qui n'ont jamais baissé les bras, et gardent ainsi espoir pour le reste de la compétition. De son côté, la Slovaquie peut nourrir des regrets.


Pour leurs premiers pas en Coupe du monde, les joueurs slovaques ont raté l'occasion de commencer idéalement leur histoire avec le Mondial. Ils avaient pourtant fait l'essentiel sur une tête décroisée de Robert Vittek, en position de hors-jeu (50e). Mais après avoir ouvert le score, ils n'ont pas su exploiter leurs occasions pour se mettre à l'abri (Hamsik, 64e, Vittek, 69e) et ont finalement craqué en toute fin de match. Surtout, ils n'ont pas répondu aux attentes dans le jeu. Présentés comme une équipe offensive, ils ont n'ont pas été à la hauteur à l'image de Marek Hamsik. Très attendu, le joueur de Naples n'a pas été très inspiré et s'est piqué la vedette par Vladimir Weiss.


En jambes, à l'aise techniquement, le fils du sélectionneur a été le Slovaque le plus en vue. Il a d'ailleurs été à l'origine de la première occasion de son équipe sur un une-deux avec Sestak, qui a manqué le cadre (27e). A l'inverse, les All Whites, bien en place et avec du coeur, ont su prendre les risques nécessaires pour revenir au score. Ils ont fini la rencontre avec trois défenseurs. Et après une tentative de Shane Smeltz qui a raté le cadre (88e), ils ont été récompensés de leurs efforts avec le but de Winston Reid, son premier en quatre sélections . Au grand bonheur de l'Italie et le Paraguay, qui ont fait match nul lundi.