Allemagne : Un club renomme son stade en hommage à un supporter décédé

Voir le site Téléfoot

RTX27TK9
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-09-06T15:09:48.662Z, mis à jour 2016-09-06T15:15:00.214Z

Parfois théâtre de scènes peu glorieuses, le monde du ballon rond est aussi capable du meilleur. La preuve avec Le SV Darmstadt 98 qui a réalisé un geste magnifique pour l’un de ses supporters décédé.

On ne compte plus les images de mauvais gestes ou de lutte entre supporters dans le monde du football. Mais pour une fois, le sport roi s’est illustré de la meilleure des façons. Ce bel exemple vient d’Allemagne avec le club du SV Darmstadt 98. Le club promu en Bundesliga en 2015 a décidé de renommer son stade du nom de Jonathan Heimes, mort à 26 ans des suites d’un cancer.

Un autre « naming » pendant un an

Initialement, l’un des plus petits budgets de Bundesliga évoluait au « Merck-Stadion am Böllenfalltor ». Mais pendant une saison, ce ne sera pas le cas. Avec le soutien des élus, des dirigeants, et des joueurs, le SV Darmstad va désormais évoluer dans le « Jonathan-Heimes-Stadion am Böllenfalltor ». Jonatham Heimes est le nom de l’un de ses supporters victime d’un cancer, mort en début d'année. L’enceinte de l’équipe allemande va ainsi être renommée jusqu’à la fin de la saison, soit une très belle façon bien différente de faire du « naming. »


Une initiative du père du jeune homme

Cette décision trouve son origine chez le père du jeune supporter. Il a eu l’idée de cet hommage que tous ont trouvé brillante et qui a ensuite été adopté sans problème. Pour la petite histoire, le groupe pharmaceutique Merck possède depuis 2014 le « naming » du stade, d’où son appellation « Merck-Stadion am Böllenfalltor. » Suite au décès de Jonathan Heimes en mars dernier, son père, employé de la marque, a donc lancé cette initiative. Le groupe Merck a ensuite décidé de renoncer à un an de « naming » et de soutenir par la même occasion une association de lutte contre le cancer. Le football peut donc offrir également de très belles histoires.