Almunia maintient l'espoir

Voir le site Téléfoot

Almunia
Par EUROSPORT - Vincent BREGEVIN|Ecrit pour TF1|2009-05-05T07:45:00.000Z, mis à jour 2009-05-05T07:45:00.000Z

Si Arsenal peut croire encore en ses chances de qualifications pour la Ligue des Champions, il le doit en grande partie à Manuel Almunia.

Almunia


Si Arsenal peut croire encore en ses chances de qualifications pour la Ligue des Champions, il le doit en grande partie à Manuel Almunia. Le portier espagnol des Gunners a multiplié les parades décisives pour permettre à son équipe, battue à Manchester (1-0), de limiter la casse.




Le ton était déjà donné moins de deux minutes après le coup d'envoi du match. Sur la première des innombrables percées mancuniennes venues de l'aile droite, Darren Fletcher trouvait la tête de Wayne Rooney au deuxième poteau. Excellent hier soir, l'attaquant des Red Devils croisait sa tête pour lober Almunia, mais le portier espagnol d'Arsenal sortait le ballon juste avant la ligne de but au prix d'une superbe détente. Le premier d'une série de sept arrêts qui permet aux Gunners de croire encore en leurs chances de qualification pour la finale de la Ligue des Champions.


Si les hommes d'Arsène Wenger sont encore en vie avant le deuxième acte à l'Emirates, ils le doivent à leur gardien. Car ils ont été dominés de bout en bout de la rencontre, et leur défense a pris le bouillon face aux vagues rouges initiées par Fletcher, Rooney, Cristiano Ronaldo ou Tevez. Heureusement pour Arsenal, le dernier rempart a tenu bon. Pourtant, le Basque n'abordait pas la rencontre dans les meilleures conditions.


Touché à la cheville lors du quart de finale aller de la Ligue des Champions face à Villarreal (1-1) le 7 avril, il effectuait son retour en compétition à Old Trafford, pour l'un des rendez-vous les plus importants de la saison. Et il s'en est admirablement tiré. "Almunia a fait un bon match, il nous permet d'y croire encore avant le match retour mardi prochain. Je pense même que c'est peut-être le meilleur match de sa carrière", estimait d'ailleurs Kolo Touré, le défenseur ivoirien d'Arsenal, à l'issue de la rencontre.


"Pas un mauvais résultat"


Pas impossible en effet, tant le gardien de 31 ans, désireux de jouer en sélection anglaise, a fait l'unanimité sur sa prestation à Manchester. "Sur l'ensemble du match, ils auraient pu marquer un deuxième but. Almunia nous a gardé dans le coup et nous voulons en profiter", soulignait Arsène Wenger, son entraîneur.

"Leur gardien a fait quelques arrêts fantastiques, car nous aurions dû marquer beaucoup plus de buts après la première mi-temps que nous faisons", enrageait pour sa part John O'Shea, qui pourra se vanter d'avoir été le seul à le tromper.

L'Espagnol, lui, la joue plutôt modeste. "C'était difficile en première période car Manchester jouait très bien et n'arrêtait pas d'aller de l'avant. Nous étions un peu endormis à ce moment-là. J'ai eu beaucoup de travail à faire mais c'est toujours comme ça quand vous jouez à Old Trafford" , a-t-il simplement déclaré après cette prestation dont il se souviendra très longtemps.


Arsenal aussi, enfin ça dépend. Avec ce but de retard avant de recevoir au match retour, les Gunners conservent 42% de chance de se qualifier pour la finale de la Ligue des Champions. A l'Emirates, ils pourront normalement aligner une équipe plus compétitive avec les retours attendus de Robin Van Persie et Gaël Clichy, dont l'absence sur le flanc gauche de la défense s'est fait cruellement ressentir à Old Trafford.


A l'inverse, Manchester United devra se passer des services de son chef de défense, Rio Ferdinand, touché aux côtes et indisponibles trois semaines. "1-0, ce n'est pas un si mauvais résultat. Il n'y a pas tant d'équipes que ça qui partent d'Old Trafford sans avoir encaissé de but. Il faut qu'on s'estime plus ou moins heureux. On attend avec impatience le match retour à l'Emirates. C'est notre dernière chance de faire quelque chose cette année", conclut Almunia.


Un espoir permis par la grande prestation de l'Espagnol.