Amical : Manchester United corrige Beckham et Henry

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-07-28T09:33:00.000Z, mis à jour 2011-07-28T10:33:22.000Z

En tournée aux Etats-Unis, Manchester United affrontait les All-stars de la MLS, emmenés par David Beckham et Thierry Henry. Les hommes de Sir Alex Ferguson se sont imposé 4 buts à 0.

Manchester United est actuellement en tournée outre-Atlantique, pour promouvoir sa marque sur un marché porteur, et, accessoirement, préparer la saison à venir.

Comme la saison dernière, la MLS (ligue professionnelle de « soccer » Etatsunienne) avait choisi Manchester United pour affronter ses meilleurs joueurs, regroupés dans une sélection de All-Stars. L'occasion pour Sir Alex Ferguson de croiser la route de son ancien protégé David Beckham et d'un ancien cauchemar, Thierry Henry (qui a terrassé MU avec Arsenal ou le Barça). Michael Owen, Wayne Rooney, Rio Ferdinand et Michael Carrick croisaient la route de leur ancien capitaine en sélection.

Si ce match amical au sens le plus littéral (n'opposant même pas deux « vraies » équipes) a eu un intérêt quelconque, c'est peut être de mesurer l'écart entre la MLS et les cadors de la Ligue des Champions. Le finaliste de la dernière C1 a en effet disposé de cette équipe-type de MLS aisément, 4-0. Avec des buts d'Anderson, Ji-Sung Park, Dimitar Berbatov et Danny Wellbeck. Berbatov a notamment marqué des points, avec un très bel une-deux avec Wayne Rooney sur le 1er but.

Sir Alex Ferguson a intercepté Becks dans le couloir lors du retour aux vestiaires de la mi-temps pour lui souffler quelques mots. « Il a dit qu'il voulait me faire signer » a plaisanté Beckham auprès de journalistes américains curieux. Les deux hommes semblent avoir oublié le divorce douloureux de 2003. Ferguson : « J'ai trouvé David Beckham très bon. A 36 ans il a toujours beaucoup d'énergie ». Beckham : « Je ne serais pas où je suis aujourd'hui sans lui. Il m'a donné ma chance quand j'avais 16 ans. Je lui dois beaucoup. Jouer contre une équipe qu'il entraine encore était émouvant ».

Ce match tout ce qu'il y a de plus amical a donc permis à Beckham de retrouver son mentor, et à Thierry Henry de retrouver l'inoxydable entraineur qui tourmentait ses gunners. Et alors que ces joueurs sont partis finir leur carrière outre-Atlantique, Sir Alex Ferguson ne donne lui aucun signe de fatigue...