Quand Anelka insulte Domenech...

Voir le site Téléfoot

Quand Anelka insulte Domenech...
Par Philippe DA COSTA|Ecrit pour TF1|2010-06-19T18:15:02.000Z, mis à jour 2010-06-19T18:15:02.000Z

Selon l'Equipe ce samedi, un clash aurait eu lieu à la mi-temps de France-Mexique (2-0) jeudi. Nicolas Anelka, mécontent des reproches de Raymond Domenech, aurait lancé "va te faire enc... sale fils de p..." au sélectionneur. Un exemple de plus de l'ambiance délétère qui règne chez les Bleus.

Moins de deux jours après la défaite face au Mexique, les langues se délient déjà à Knysna. Selon l'Equipe, un épisode peu glorieux aurait eu lieu dans les vestiaires de l'équipe de France, à la mi-temps du match jeudi. Nicolas Anelka aurait lancé un poétique "va te faire enc..., sale fils de p..." à Raymond Domenech. Parce qu'il avait décidé de le sortir? Même pas. Simplement parce que le sélectionneur lui reprochait son placement bien trop bas. C'est seulement à ce moment-là que Domenech a décidé de remplacer l'attaquant de Chelsea par André-Pierre Gignac.


Cet épisode, s'il est avéré, confirme ce qui filtre en filigrane depuis quelques jours du camp de base des Bleus en Afrique du Sud. L'ambiance en Equipe de France est pourrie. Il n'y a pas d'autre mot. Il y a des clans, des "caïds" à leur tête et des victimes collatérales comme Yoann Gourcuff, écarté du onze de départ pour le deuxième match à la demande d'autres joueurs. Jérémy Toulalan, seul joueur à s'être exprimé vendredi, n'a pas donné de noms mais il a fait comprendre que tout le monde n'avait pas donné le maximum face au Mexique et que "chacun" se devait d'être "honnête".


Des non-dits et des allusions qui pourraient se transformer en vérités une fois la compétition terminée. Que ce soit au premier tour ou pas. En attendant, il faut faire bonne figure et préparer le match face à l'Afrique du Sud. Sauf que cette nouvelle révélation risque de ne pas faciliter les choses. On attend donc avec impatience la prochaine sortie du sélectionneur qui, fidèle à ses habitudes, devrait qualifier de "ragots" cette altercation avec Nicolas Anelka. C'est ce qu'il avait dit au sujet de Thierry Henry et de son absence prévue initialement dans les 23. A moins que, perdue, pour perdue...