Dans l'actualité récente

Angleterre : Qui peut arrêter Manchester City ?

Voir le site Téléfoot

RTX2X9IU
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-12-20T10:14:12.091Z, mis à jour 2017-12-20T10:15:05.563Z

Les matches se suivent et se ressemblent pour Manchester City. Opposés à Leicester mardi en 1/4 de finale de la League Cup, les Citizens se sont qualifiés… encore une fois en toute fin de rencontre.

Après un scénario complètement fou, Manchester City continue sa série d’invincibilité sur le sol anglais. Cette fois, c’est Leicester qui a subi la domination des leaders de Premier League, mais au terme d’un scenario complètement fou !


Un but après 8 minutes de temps additionnel !

Avec une équipe remaniée, où Aguero, Sertling, Ederson, Fernandinho et De Bruyne notamment ont été laissés au repos, Pep Guardiola a vu ses joueurs mener au score grâce à Gundogan, déjà buteur et passeur contre Tottenham lors de la précédente journée. Avec Yaya Touré, Bernardo Silva, Gabriel Jesus titulaires, les Skyblues ont été dominateurs en première période avant de connaitre plus de difficultés après la pause. Et c’est au bout de 97 minutes, que Leicester a égalisé par le biais de Vardy, l’arbitre ayant donné 8 minutes de temps additionnel, à la grande surprise de Pep Guardiola !



Au final c’est City qui gagne

Depuis le début de la saison, les hommes de Pep Guardiola n’ont connu qu’une seule défaite, lors de la sixième journée de la phase de poule de Ligue des Champions, lors d’un match sans enjeu pour Manchester City. Contre Leicester, la tendance s’est confirmée mais au terme d’une rencontre très compliquée. Ce n’est que lors de la séance de tirs aux buts que les Mancuniens ont obtenu leur succès, Vardy et Mahrez manquant leurs frappes. C’est la troisième fois sur les 5 dernières éditions que le club atteint les demi-finales de l’épreuve.


A l’aide d’habituels remplaçants comme Bernado Silva (1 but, 2 passes décisives lors de ses 3 dernières apparitions) ou Gundogan (2 buts, 1 passes décisives lors des 2 derniers matches) City a démontré que son banc de touche possède aussi un fort potentiel. Mais Pep Guardiola se refuse pourtant de croire à un quadruplé comme il l’a déclaré en fin de match : « Le quadruplé ? Oubliez ça, cela n’arrivera pas. »