Angleterre : Capello mettra Rooney sur le banc

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-10T14:47:00.000Z, mis à jour 2011-10-10T14:51:24.000Z

L'Angleterre s'est qualifiée pour l'Euro 2012 grâce à un nul sur la pelouse du Monténégro, mais Wayne Rooney a eu la mauvaise idée de se faire expulser. Et Fabio Capello va le mettre sur le banc.

Alors conduite par Steve McClaren, l'équipe d'Angleterre n'avait pas réussi à se qualifier pour le dernier Euro en date, en 2008. La faute à une défaite dans le dernier match, à Wembley contre la Croatie (2-3), alors qu'un match nul aurait suffi. Un traumatisme à évacuer...

Ce match au Monténégro avait tout du nouveau match piège pour les Three Lions : ils devaient arracher 1 point dans une ambiance hostile pour se qualifier directement pour la phase finale de l'Euro. Le Monténégro, lui, espérait 1 point pour accrocher les barrages. Les 2 équipes se sont (donc ?) finalement séparés sur le score de 2 buts partout, un match nul au goût amer pour l'équipe de Capello, qui menait encore 2-0 à la 45ème minute.


Mais l'Angleterre a aussi perdu son meilleur joueur, Wayne Rooney. La faute à une expulsion à placer sous le signe de la bêtise (voire de la folie) à la 73ème minute, lorsque l'attaquant de Manchester United s'est fendu d'un terrible coup de savate sur son garde du corps, Miodrag Dzudovic. Son père ayant été arrêté dans une affaire de paris truqués le jour même, le joueur pouvait être perturbé... Capello l'a démenti, déclarant plutôt : « Je ne peux pas contrôler la tête de Rooney ».




L'UEFA décidera de la suspension de Wayne Rooney ce jeudi, mais il ratera au moins le 1er match de l'Euro. Capello s'y prépare : « Rooney ne jouera pas contre l'Espagne (le 12/11 prochain), effectivement. Je veux tester de nouveaux joueurs, un style différent, un nouveau mouvement dans le jeu. Parfois, il entrera à la pause, mais il ne débutera aucun match. Nous devons préparer le onze qui sera titulaire pour le premier match de l'Euro ». Sturridge, Defoe, Zamora, Wellbeck et Carroll joueront leur va-tout.


Wayne Rooney a donc renoué avec ses vieux démons (on se souvient de son expulsion lors de la Coupe du Monde 2006) au moment où il s'affirmait parmi les tout meilleurs joueurs au monde. Si elle veut gagner l'Euro, l'Angleterre aura pourtant besoin de lui !