Angleterre : Harry Redknapp ne sera pas bradé

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-02-10T10:21:00.000Z, mis à jour 2012-02-10T10:27:58.000Z

Les spéculations autour du successeur de Fabio Capello continuent d'alimenter l'actualité britannique. Une désignation de l'entraineur de Tottenham ne se ferait pas sans frais pour la Fédération anglaise.

Recruter un technicien sous contrat n'est pas une tâche facile, même pour la sélection anglaise.



Favori pour remplacer Fabio Capello, Harry Redknapp ne sera pas forcément si facile à attirer à la tête des Three Lions. Le quotidien britannique Daily Mail indique ce vendredi que la Fédération anglaise devra débourser 12 millions d'euros à Tottenham pour que le club londonien se sépare de son entraineur. Ces indemnités correspondent à une clause de 6 millions d'euros instaurée par Daniel Levy, président de Tottenham, en cas de départ prématuré de son coach. A cela se rajoute, les mois de salaires restants du contrat de Redknapp.




Les arguments financiers ne sont pas les seules raisons qui pourraient provoquer l'absence d'accord avec Harry Redknapp. Troisième de Premier League, à sept points de Manchester City, les Londoniens restent en course pour le titre. Ces nouvelles ambitions en club sont difficilement conciliables avec la préparation de l'Euro pour la sélection nationale.




Face à ces deux contraintes, la Fédération anglaise est confrontée à la pression des joueurs de l'équipe d'Angleterre. Si la démission de Capello a surpris les cadres de la sélection, leur réaction semble unanime pour appeler la FA à désigner Redknapp comme successeur. Michael Owen, Wayne Rooney ou encore Rio Ferdinand se sont exprimés publiquement pour appuyer la nomination de l'entraineur de Tottenham.


Le président de la Fédération anglaise, David Bernstein, a néanmoins rappelé en conférence de presse qu'Harry Redknapp ne serait pas l'unique candidat.