Antoine Griezmann : « J’ai un grand respect pour Ronaldo »

Voir le site Téléfoot

Antoine Griezmann - Atletico Madrid
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-11-26T08:30:43.852Z, mis à jour 2016-11-26T08:32:20.690Z

Antoine Griezmann n'a pas caché son admiration pour Cristiano Ronaldo. Pourtant, le Portugais a brisé le rêve du Français par deux fois cette année...

Non, Antoine Griezmann ne déteste pas Cristiano Ronaldo malgré ses deux défaites en finale face à lui il y a quelques mois. Il serait même fan de lui s’il était ado.

« Je t’ai détesté après la finale de l’Euro ! »

Antoine Griezmann a croisé deux fois la route de Cristiano Ronaldo en finale la saison dernière. Deux finales qu’il a malheureusement perdues, la première avec l’Atlético Madrid en Ligue des Champions, la deuxième avec l’Equipe de France à l’Euro 2016. Dans un entretien accordé à France Football, CR7 a confié que le Français lui avait dit, en riant, « Je t’ai détesté après la finale de l’Euro ! ». Le joueur des Colchoneros est revenu sur cet épisode dans Le Magazine L’Equipe, insistant sur le fait qu’il a un énorme respect pour l’attaquant portugais du Real Madrid.

Zéro problème de voisinage

A une époque pas si lointaine, Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann étaient voisins. Ce n’est plus le cas maintenant mais, lors de cette période, il n’y avait pas d’animosité entre les deux stars du ballon rond, « Il passait chaque jour devant la maison. On se saluait toujours. Mais j’ai déménagé l’an passé. Pas très loin, mais forcément on se croise moins, même si on se salue toujours avant avant les matches. En fait, le jour où nous nous sommes vraiment parlé, c’était cet été à Miami. J’étais en vacances là-bas et avec Erika, ma compagne, on est tombés sur Cristiano et ses potes installés dans le même restaurant. Un hasard incroyable. Je suis allé le saluer et je l’ai félicité pour la victoire du Portugal à l’Euro et pour la Ligue des Champions. »

« J’ai un grand respect pour lui »

Sur l’épisode « Je t’ai détesté après la finale de l’Euro ! », Antoine Griezmann raconte, « oui, oui, on s’est chambrés. Enfin, j’ai juste plaisanté comme ça, parce qu’il m’en a fallu du temps pour digérer cette défaite en finale. Mais, franchement, ce n’est pas parce qu’il m’a battu sur deux compétitions importantes et qu’il a réussi un triplé le week-end dernier chez nous que mon regard change. J’ai un grand respect pour lui. » S’il était adolescent, le Français serait même un fan immense de Ronaldo, comme il l’est toujours de David Beckham, son idole.