Dans l'actualité récente

Après Barça-PSG, une plainte déposée par le club parisien ?

Voir le site Téléfoot

PSG : malgré l’humiliation face au Barça, Unai Emery garde le 'soutien plein et entier'de Nasser Al-Khelaïfi
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2017-03-14T10:14:07.695Z, mis à jour 2017-03-14T13:46:50.192Z

C'est une information à prendre avec des pincettes, les dirigeants du Paris Saint-Germain auraient envoyé une plainte officielle à l'UEFA concernant l'arbitrage du match contre Barcelone.

Une semaine après la déroute historique vécue par le Paris Saint-Germain en Catalogne, la pilule ne semble toujours pas être digérée du côté des dirigeants parisiens qui pourraient bien ne pas vouloir en rester là.


Le PSG toujours marqué par la défaite

C'est une défaite qui va laisser des traces c'est une évidence. Humiliés 6-1 au Camp Nou, les parisiens, s'ils ont reconnu leur défaite, n’auraient pas du tout apprécié la performance de Deniz Aytekin, l'arbitre de la rencontre. En effet, certaines de ces décisions ont été largement commentées et critiquées par la presse européenne. Certains estimant même que l'UEFA pourrait le sanctionner. S'il n'en sera finalement rien, le PSG pourrait lui demander des comptes à l'instance européenne.


Une plainte officielle envoyée à l'UEFA ?

C'est ce qu'évoque le quotidien madrilène Marca aujourd'hui. Selon le média espagnol, le champion de France aurait envoyé une missive, vidéo à l'appui, pour se plaindre en listant les présumées erreurs de l'homme en noir allemand. Une lettre qui ferait suite à la déclaration d'Unai Emery selon laquelle son club mériterait un peu plus de respect, considérant implicitement que les grands clubs européens bénéficieraient d'une protection particulière.


Des erreurs identifiées ?

Huit fautes d'arbitrages présumées auraient ainsi été ciblées par le club :

1. La main de Mascherano
2. Un deuxième carton jaune à Piqué
3. Le penalty de Meunier sur Neymar
4. L’agression de Neymar
5. La simulation de penalty de Suarez
6. La main de Piqué à 3-1
7. Le penalty et le carton rouge pour Mascherano pour la faute (qu’il a reconnue) sur Di Maria
8. Le penalty inexistant sur Suarez


Une initiative qui, si elle est confirmée, n'aura que peu de chances d'aboutir à un résultat concret.