Argentine-Belgique : Hazard n'aura fait que passer

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2014-07-05T22:07:00.000Z, mis à jour 2014-07-06T09:08:32.000Z

Sortis par l'Argentine de Lionel Messi en quart de finale de la Coupe du monde samedi (1-0), les Diables Rouges vont rentrer en Belgique. Eden Hazard, transparent tout au long de la compétition, a raté l'occasion de prendre une nouvelle dimension.

Invisible lors du quart de finale contre l'Argentine qui a vu l'élimination de la Belgique (1-0), Eden Hazard aura réalisé un Mondial en demi-teinte.

Hazard a raté son Mondial

La plus belle des Coupe du Monde - c'est ce qu'il se dit, en tout cas en terme d'émotions - aura fait la part belle aux stars de la planète football. De Messi à Robben, en pasant par Neymar ou encore Rodriguez, tous les top-joueurs ont, jusqu'à ce stade de la compétition, répondu présent. Tous sauf un : en l'occurence Eden Hazard. Piteusement sorti du Mondial ce samedi soir face à l'Argentine (défaite 1-0), Eden Hazard n'aura pas laissé d'empreinte sur le tournoi. L'ex-Lillois a même été très loin de son meilleur niveau (0 but, 2 passes décisives).


Encore très loin de Messi


"J'admire les joueurs du niveau de Messi. Mais aujourd'hui, je ne suis pas à son niveau", concédait le jeune belge avant les quarts. Cela s'est vu. Contrairement au quadruple Ballon d'or qui a multiplié les dribbles et les accélérations, Hazard a encore une fois joué la discrétion. A 23 ans, il a pu prendre la mesure des années d'expérience - quatre - qui le séparent de l'Argentin (27 ans). Hormis un coup d'éclat en phase de poules face à la Russie, le joueur de Chelsea a traversé le Mondial tel un fantôme, sa sortie dès la 75e minute face à l'Albiceleste lui donnant quelque part le coup de grâce. Réputé pour sa (trop) grosse confiance en soi, le joueur de Chelsea faisait profil bas à l'heure du bilan : "Mon bilan ? Mitigée ! J'aurais voulu mieux faire, c'est ma première Coupe du monde, je continue à apprendre. J'espère qu'on se qualifiera pour la prochaine et que l'on pourra faire encore mieux. Les gens attendent de moi que je marque et que j'aide l'équipe. J'aurais bien aimé le faire, mais je n'ai pas réussi à le faire contre l'Argentine."


L'Euro 2016 dans le viseur

Pointé du doigt pour son incapacité à élever son niveau du jeu quand les matches l'exigent (2 butsseulement en 21 rencontres de LIgue des Champions !), le Belge va donner du grain à moudre à ses détracteurs. A l'instar de l'équipe nationale belge, le milieu de terrain a néanmoins de nombreuse années devant lui pour redorer son blason. D'ailleurs quand il évoque sa sélection, on pourrait croire qu'il parle de lui-même :"Il nous manque encore quelque chose pour aller dans le carré final. Ça s'appelle l'expérience. On l'aura dans quelques années, promet-il. On a une belle génération, tout le monde le sait. C'est des matches comme ça qui nous font avancer".


Pour l'Euro 2016, il aura 25 ans. Et n'en sera que plus attendu. Comme toute sa sélection, à qui l'on promet d'arriver à maturité dans deux ans.