Argentine : Lucho et Pastore sur le banc, Messi dans l'axe

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-06T11:09:00.000Z, mis à jour 2011-09-06T11:18:26.000Z

Alejandro Sabella continue d'expérimenter pour son 2ème match à la tête de l'équipe d'Argentine. Lucho Gonzalez rejoint Javier Pastore sur le banc, tandis que Leo Messi retrouve l'axe.

L'Argentine retrouve le Nigéria (qu'elle a, fait étonnant, affronté au 1er tour de 3 des 5 dernières Coupes du Monde), en match amical, ce mardi au... Bangladesh.

L'information est relayée par les médias argentins (Clarin, Olé) mais contredite par La Provence : Sabella a sorti de son chapeau (de "magicien", un de ses surnoms) un étonnant 3-5-2 lors de la mise en place tactique, lundi. Romero reste dans les buts, mais s'appuiera sur un trio de défenseurs centraux Burdisso-Demichelis-Otamendi. Un cran plus haut vient un trio Zabaleta (à droite), Mascherano (dans l'axe) et Rojo (à gauche). Puis 2 « relayeurs offensifs », Di Maria et Sosa. Et enfin, un duo Messi-Higuain en pointe.


Si les médias argentins disent vrai, les grands perdants de cette remise en cause tactique seraient Lucho Gonzalez et Ricky Alvarez, titulaires au dernier match. C'est en particulier dur pour le Marseillais, auteur d'un bon match face au Venezuela. Mais le nouveau joueur du PSG, Javier Pastore, en souffre presque autant, puisqu'il présente un profil similaire à ceux des 2 grands perdants... A moins que Sosa, qui joue au Metalist Kharkov (!) perde sa place...


En Argentine, on voit donc un Messi recentré, plus haut (comme à Barcelone), avec une grande liberté d'action. En Espagne, on verrait plutôt l'astre catalan un cran plus bas, aux côtés de Sosa et Di Maria, et sur le côté droit. D'autre part, si une défense à 3 peut sécuriser l'axe, elle a aussi tendance à déshabiller les côtés (Zabaleta et Rojo devront protéger ET animer leurs couloirs) et le milieu (où Mascherano pourrait être bien seul). Sabella a au moins le mérite d'essayer, hors des conventions...

Si les expérimentations du sélectionneur sont pour l'instant néfastes aux deux stars made in L1, nul doute que leur talent leur permettra, à terme, d'intégrer ses plans. Et d'aider le nouveau capitaine, Leo Messi, à lever la Coupe du Monde 2014 chez l'ennemi brésilien.