Argentine: Sampaoli, disciple de Bielsa, prépare une tactique de fou furieux

Voir le site Téléfoot

Pour Higuain, c'est l'heure de se réveiller
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-06-12T16:40:29.873Z, mis à jour 2017-06-12T16:55:19.931Z

Le nouveau sélectionneur de l’Argentine, Jorge Sampaoli, a l’intention d’aligner une équipe archi-offensive, en 2-3-5, lors du match amical face à Singapour. Son objectif est clair : déchaîner la puissance offensive de l’Albiceleste face à une sélection présumée plus faible.

Les supporters de l’Olympique de Marseille se souviennent encore de l’ovni Marcelo Bielsa, resté un an sur la Canebière. L’OM ne gagna rien cette saison-là (2014-2015) et les joueurs finirent sur les rotules, mais les fans ont vu du spectacle en attaque : le 3-3-3-1 concocté par "El Loco" avait fait fureur. Jorge Sampaoli, l’un des héritiers de Bielsa, va de nouveau s’inspirer de son maître.

Le 3-4-2-1 ? Au placard ! Sampaoli veut ATTAQUER


Le successeur d’Edgardo Bauza à la tête de l’équipe nationale d’Argentine a réussi à moitié son premier test en amical, le 9 juin au Brésil. Il aligna un 3-4-2-1 audacieux avec Angel Di Maria, Ever Banega, Lionel Messi, Paulo Dybala et Gonzalo Higuain d’entrée. L’Argentine s’imposa (0-1), mais sur un but du défenseur Gabriel Mercado à la suite d’un coup de pied arrêté.

Qu’à cela ne tienne. Jorge Sampaoli veut exploiter le potentiel offensif de l’Albiceleste et il veut profiter des matches amicaux pour faire ses tests. Cela tombe bien, il en a un autre de prévu ce mardi 13 juin, à Singapour. Et la sélection asiatique est prévenue :  c’est une Argentine ultra-offensive qui va se présenter face à elle.

Et bim : 2-3-5 ! Pire que sur FIFA 17 et PES 2017 !


Le média argentin Olé a relayé l’information livrée par Sampaoli en conférence de presse : l’ancien coach du FC Séville va proposer tout simplement un schéma en… 2-3-5 ! Un onze dédié à l’attaque donc contre une équipe qui, c’est vrai, ne devrait a priori pas proposer une opposition trop farouche. "Notre objectif est de dicter les débats", a déclaré le sélectionneur, qui entend chercher de la variété dans sa ligne offensive "pour être une équipe convaincante en attaque".

Sampaoli a remarqué que l’Argentine a eu des problèmes dans ce secteur lors des précédents matches en éliminatoires du Mondial 2018. En 14 rencontres, les Argentins n’ont fait trembler les filets que 15 fois. Son 2-3-5, davantage aperçu dans les jeux vidéo de foot que sur les vrais terrains, va peut-être lui apporter des éléments pour remédier à ce manque de réalisme.

L'Argentine a besoin de rassurer avant de jouer sa peau


Pas question toutefois de se jeter à l’abordage sans assurer un minimum ses arrières. "Nous allons défendre à 10, parce que la défense d’une équipe se fait avec les 10 joueurs de champ", promet Jorge Sampaoli. A voir, donc, comment Higuain et consorts vont réussir à mêler défense et attaque totale.

Il sera intéressant de voir les enseignements qui seront tirés de ce Singapour-Argentine. Le 31 août prochain, l’Albiceleste a un rendez-vous primordial en Uruguay pour un nouveau match des éliminatoires de la zone Amérique du Sud (CONCACAF) pour la Coupe du monde 2018. Pas sûr qu’un schéma aussi offensif soit indiqué face à Luis Suarez et Edinson Cavani, d’autant plus que l’Argentine va mal : à l’heure actuelle, elle n’est que 5e des éliminatoires, et donc seulement barragiste car seuls les 4 premiers iront en Russie. Les finalistes du dernier Mondial n’auront plus vraiment droit à l’erreur.