Dans l'actualité récente

Argentine : Sampaoli, le choix de la fédération

Voir le site Téléfoot

2017 04 05T193307Z 1126068867 RC1A2E7460C0 RTRMADP 3 SOCCER SPAIN FCB SEV
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-04-28T09:23:20.194Z, mis à jour 2017-04-28T09:23:23.122Z

Edgardo Bauza licencié le 10 avril dernier, la fédération argentine aurait fait de l'entraîneur du FC Séville Jorge Sampaoli son favori. Resterait à négocier avec les club espagnol les conditions de son arrivée à la tête de l'Albiceste.

Jorge Sampaoli, vainqueur de la Copa America 2015 avec le Chili, remplacerait Edgardo Bauza, limogé le 10 avril dernier.

Top 10 : Les légendes du Paris Saint-Germain

Le choix de Tapia

Si rien n'est encore officiel, on ne voit pas trop ce qui pourrait empêcher l'Argentin Jorge Sampaoli de prendre les rênes de la sélection de son pays. Si le principal intéressé ne moufte toujours pas et ne le fera certainement pas avant la fin de la saison en cours, le discours est tout autre du côté de la fédération argentine et de son nouveau président Claudio Tapia. "Nous allons négocier le départ de Sampaoli de Séville parce qu'il est le technicien choisi par l'AFA pour prendre le poste de sélectionneur argentin", a ainsi déclaré ce dernier à la chaîne ESPN.

Sampaoli sous contrat jusqu'en 2018

Actuellement 5e du tournoi de qualification sud-américain pour le prochain Mondial, l'Argentine double championne du monde est pour le moment obligée de passer par un barrage contre le vainqueur de la zone Océanie pour gagner sa place en Russie. Une situation indigne de son rang qui avait poussé au limogeage d'Edgardo Bauza le 10 avril dernier. De son côté, Sampaoli, sous contrat jusqu'en 2018 avec le Séville FC, est actuellement 4e de la Liga, à égalité de points avec l'Atlético de Madrid.

Le FC Séville a mis la Fédération argentine en garde

Forcément, du côté du club andalou, ces appels du pied auprès de leur entraîneur agacent depuis un moment déjà. "Le Séville FC considère comme irrespectueux, tout autant qu'inacceptable, une quelconque réunion ou un contact avec son entraîneur dans le but de procéder à la rupture du contrat qui le lie à son club", avait ainsi tonné dans un communiqué l'actuel 4e de Liga il y a dix jours après avoir fait savoir qu'il avait envoyé un courrier en ce sens à l'AFA et "n'hésiterait pas à faire valoir ses droits".