Arsenal : Abou Diaby de nouveau blessé, son quarantième pépin avec les Gunners

Arsenal : Abou Diaby de nouveau blessé, son quarantième pépin avec les Gunners
Nouveau coup dur pour Abou Diaby. Le joueur d'Arsenal s'est de nouveau blessé lors du match face aux New York Red Bulls, il y a quelques jours. Depuis son arrivée à Arsenal en 2006, c'est son quarantième pépin physique...
Le corps d'Abou Diaby lui permettra-t-il un jour d'enchaîner plusieurs matches à Arsenal ? Difficile à dire. Depuis qu'il est sous les ordres d'Arsène Wenger, . Alors qu'il se disait « confiant et optimiste », il vient une nouvelle fois d'être trahi par son physique. Cette fois-ci, il souffre d'une inflammation du tendon au niveau de la hanche gauche.

Quarantième blessure
Samedi 26 juillet, Arsenal affrontait les New York Red Bulls de Thierry Henry. A cette occasion, Abou Diaby disputait son deuxième match de préparation avec les Gunners. Manque de chance pour le Français, il a ressenti une douleur au dos pendant la rencontre. De retour à l'infirmerie, il a appris le verdict : une inflammation du tendon au niveau de la hanche gauche. Malgré tout, L'Equipe annonce dans son édition du vendredi que Diaby garde le sourire. Depuis son arrivée à Arsenal en 2006, ce n'est que sa quarantième blessure, après tout.

« Mon genou est parfait, il va très bien »
Guéri de son genou, Abou Diaby confiait la semaine dernière son optimisme et sa joie de retrouver les terrains. Malheureusement pour l'international tricolore, cela n'a pas duré bien longtemps : « Je n'avais pas joué pendant 45 minutes depuis plus d'un an donc j'étais très content d'être de retour pour un match « normal ». J'espère que je vais pouvoir continuer comme ça. Mon genou est parfait, il va très bien. La présaison se passe très bien jusqu'ici, on a encore trois semaines et j'espère au moins faire 90% de la préparation. Ce serait déjà un succès pour moi. »


Abou Diaby ne sera donc pas de la partie dimanche face à Manchester City pour le Community Shield. A un an de la fin de son contrat avec les Gunners, il pourrait d'ailleurs ne pas faire de vieux os à Londres.

News associées