Arsenal : Arsène Wenger entraineur à vie ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-30T10:10:00.000Z, mis à jour 2011-09-30T10:14:24.000Z

L'actionnaire majoritaire d'Arsenal, Stan Kroenke, suit son club depuis les Etats-Unis, et ne prend que rarement la parole. Il l'a fait pour vanter Arsène Wenger, et le mettre hors de danger.

C'est depuis les Etats-Unis et Saint Louis, où il suivait un match de son équipe de Football Américain (les Rams), que Stan Kroenke a pris la peine d'évoquer la situation d'Arsenal avec le Daily Telegraph. Le milliardaire américain est en effet propriétaire de franchises en NBA, NFL, NHL et MLS.

Kroenke ne cache pas son affection pour l'entraineur des Gunners : « Arsène est une de mes personnes préférées que j'ai rencontré ces 20 dernières années(...) J'adore sa concentration. C'est un mec très intelligent. On peut lui parler de n'importe quoi, et quand il commence à parler aux gens, j'adore vraiment l'écouter(...) J'ai une confiance absolue en lui. C'est un des plus grands managers au monde ». Un soutien vital pour l'Alsacien, mis en difficulté par des résultats décevants.

Le propriétaire des gunners balaie les rumeurs de renvoi: « Tu coaches, tu entraines, tu voyage dans des stades avec énormément de pression. Tu t'entraines presque comme un athlète. Arsène a beaucoup d'énergie et la décision (nldr : de partir) lui appartiendra toujours ». Amoureux d'Arsène, Kroenke a aussi évoqué son attachement au club : « Si on devait investir dans un club de foot européen, je ne voudrais pas vraiment investir dans un autre. Je sais que je suis censé dire ça, mais c'est la vérité ».

« Billy Beane est très connu en Amérique. Et vous savez qui est son idole ? Arsène Wenger. Sans blague. Vous savez pourquoi ? Pour sa capacité à dépenser de l'argent et extraire de la valeur. C'est la clé pour gagner dans le sport professionnel ». Billy Beane, personnage principal du film « Le Stratège » (avec Brad Pitt, en salles le 16 novembre), et manager de baseball à succès. La force de Wenger ? « Je crois qu'Arsène a toujours su faire progresser les joueurs mieux que quiconque ».

Après plus de 6 ans sans le moindre titre, l'actionnaire majoritaire des Londoniens fixe l'objectif : « C'est beaucoup plus amusant quand on gagne. Et vous savez quoi, c'est vraiment amusant quand on gagne le titre ».