Arsenal : Chamakh agace Wenger

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-04-06T14:37:00.000Z, mis à jour 2012-04-06T15:41:26.000Z

L'ancien attaquant bordelais n'est pas en odeur de sainteté actuellement dans l'effectif des Gunners. Critiqué par son entraineur pour son manque de sérieux, son avenir londonien n'est pas garanti pour la saison prochaine.

Arrivé en 2010 en fin de contrat après un titre de champion de France avec Bordeaux, Marouane Chamakh n'arrive pas à s'imposer à l'Emirates Stadium.




La défaite d'Arsenal le week end dernier à Queens Park Rangers (1-2) n'a pas été du goût d'Arsène Wenger. Alors imaginez l'entraineur français lorsqu'il a pris connaissance d'une photo publiée montrant Marouane Chamakh en train de fumer une chicha avec son compatriote et adversaire du match Taarabt dans un bar de la ville. Six jours après, la fumée n'est pas dissipée pour l'entraineur français « ce n'était pas la meilleure chose à faire » a-t-il déclaré en conférence de presse.


Dès le mois de décembre 2011, Chamakh s'était confié sur sa situation à Telefoot







Avec 9 apparitions en championnat et 1 but marqué, la seconde saison du Marocain à Londres est loin d'être idéale. Mis de côté en attaque au profit de Van Persie, Gervinho ou même Park, Marouane Chamakh est dans une situation inconfortable. Et ce ne sont pas les déclarations de son coach qui pourront le rassurer « s'il va rester à Arsenal la saison prochaine ? C'est trop tôt pour le dire. Nous souhaitons qu'il s'investisse complètement - sans fumer. » Bonjour l'ambiance...




Si l'ancien Bordelais avait besoin d'une nouvelle preuve pour souligner sa précarité sur le banc, la presse anglaise s'est chargé de diffuser les objectifs de recrutement des Gunners. Si l'arrivée de l'attaquant allemand Lukas Podolski est quasiment actée, le club du nord de Londres songerait également au meilleur buteur de la Ligue 1, Olivier Giroud. Ce qui prouve que même un départ de Robin Van Persie aurait du mal à augmenter son temps de jeu.


Réticent l'hiver dernier à répondre favorablement à l'intérêt de Jean Louis Triaud pour un retour en prêt à Bordeaux, Marouane Chamakh pourrait modifier ses plans cet été.