Arsenal - FA Cup : les Gunners ne tombent pas dans le piège

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-01-24T20:28:00.000Z, mis à jour 2014-01-25T01:18:30.000Z

Un doublé rapide de Podolski a suffi à envoyer Arsenal en 1/8e de finale de la Coupe d'Angleterre. Sérieux en fin de match, les Gunners ont conclu la rencontre avec deux autres réalisations de Giroud et Cardoza (4-0 face à Coventry).

Opposés à Coventry, pensionnaire de D3, les hommes d'Arsène Wenger ont assumé leur rôle de favori en s'imposant sur la marque de 4 buts à 0. Voilà Arsenal en huitième de la FA Cup.


Arsenal fait mieux que l'an passé

Avec deux buts offerts à l'ancien buteur de Cologne par ses compatriotes Özil (15e) et Mertesacker (27e), les Gunners peuvent remercier leur bataillon allemand. Eliminé honteusement l'an passé par Blackburn pour la première fois depuis 16 ans par un adversaire de division inférieure, Arsène Wenger peut donc passer à autre chose. Avec une équipe aménagée puisque Giroud, Sagna, Flamini et Cazorla étaient sur le banc pour faire de la place à Jenkinson, Oxlade-Chamberlain ou Bendtner, Arsenal n'a même jamais tremblé. Et peut dire un grand merci à Lukas Podolski


Podolski fait oublier Draxler

Logiquement supérieur à Coventry City, pensionnaire de troisième division, les Gunners, à l'Emirates, menaient déjà 2-0 à la demi-heure de jeu grâce à un doublé de l'international allemand, titularisé en attaque aux côtés de Bendtner et Gnabry. Très actif sur son aile gauche, il a ouvert le score sur un service de Mesut Özil (15e), avant de doubler la mise de la tête après une déviation de Per Mertesacker (27e). Au moins, si Arsène Wenger ne parvient pas à recruter un autre Allemand (le jeune joueur de Schalke Julian Draxler), il pourra se contenter de l'ancien munichois, remplaçant mais motivé par la prochaine Coupe du monde.


Zelalem marque l'histoire du club

Entrés en cours de match, Olivier Giroud et Santi Cazorla sont venus corser l'addition dans les dix dernières minutes. Mesut Özil, lui, a touché la barre dans le temps additionnel. Mais le joueur qui fera sans doute le plus parler de lui, samedi dans la presse britannique, est un inconnu du grand public. Agé de seulement 16 ans, Gedion Zelalem est entré dans l'histoire des Gunners en devenant le premier joueur, né après l'arrivée au club d'Arsène Wenger, à porter le maillot de l'équipe première.


Mardi prochain, en championnat, Arsenal ira défier Southampton