Arsenal : les Gunners réagissent bien

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-09-20T15:22:00.000Z, mis à jour 2014-09-21T15:05:45.000Z

Trois buts coup sur coup ont permis aux Gunners de prendre le meilleur sur Aston Villa lors de cette 5e journée de Premier League. Wellbeck et Ozil, décisifs, ont enfin marqué des points. Les Gunners sont 4e, à trois longueurs de Chelsea, qui affronte Manchester City ce dimanche.

Trois buts en un peu plus de trois minutes ont permis à Arsenal de décrocher un succès probant à Aston Villa samedi (3-0).


Arsenal se donne un peu d'air

Très attendus sur la pelouse d'Aston Villa ce samedi après-midi après une série de résultats décevants, les Gunners ont fait craquer leurs adversaires en quatre minutes seulement pour décrocher un joli succès lors de cette 5e journée de Premier League (0-3). En quadruplant en quatre minutes le nombre de buts encaissés cette saison par les Villans, l'équipe d'Arsène Wenger a repoussé tous les nuages qui commençaient à s'accumuler au dessus de sa tête.


Trois minutes de folie

La décision s'est faite en l'espace de quelques minutes seulement en milieu de première période. Lancé en profondeur par l'attaquant anglais, Özil a ouvert le score (32e), pour son deuxième but seulement de l'année 2014. Puis, d'un puissant centre de la gauche, l'Allemand champion du monde a rendu pareille à l'ex-Red Devil, auteur de son premier but (34e) sous ses nouvelles couleurs. Les visiteurs londoniens se sont même mis à l'abri dans la foulée, l'international français Aly Cissokho envoyant dans son but un centre de Kieran Gibbs (36e). A la pause, l'affaire était pliée.


Ozïl et Welbeck retrouvent des couleurs

Critiqués ces derniers temps, l'Allemand Mesut Özil et l'ancien Mancunien Danny Welbeck, auteurs donc d'un but et d'une passe décisive chacun, s'offrent un peu de répit dans les gazettes londoniennes. Attendu au tournant après son non-match de Dortmund, Danny Welbeck était attendu au tournant. Le transfuge de Manchester United n'a pas raté le rendez-vous. Précieux sur le front de l'attaque, l'avant-centre anglais a lancé sa saison. Son association avec Özil promet déjà beaucoup et a permis en deuxième période aux Gunners de tranquillement gérer leur avantage avec de longues phases de possession qu'ils affectionnent tant.


Cette deuxième victoire de la saison en Premier League, la première depuis la première journée (2-1), a de quoi rassurer Arsène Wenger avant le derby face à Tottenham samedi prochain.