Arsenal : Aaron Ramsey est-il maudit ?

Voir le site Téléfoot

Aaron Ramsey (Arsenal)
Par LA REDACTION|Ecrit pour TF1|2016-01-15T10:45:16.554Z, mis à jour 2016-01-15T20:32:52.536Z

Très souvent, lorsque le joueur d'Arsenal inscrit un but, une personnalité décède. Ce fût le cas en ce début d'année 2016 avec David Bowie, Alan Rickman ou René Angélil, le mari de Céline Dion.

S'il est un excellent joueur et brille avec Arsenal, co-leader de Premier League avec la surprenante formation de Leicester City, Aaron Ramsey semble malheureusement être un footballeur maudit.

Arsenal brille en Premier League (Téléfoot - 8 janvier 2016)


Ramsey marque, Bowie et Rickman décèdent

Qu'ont en commun David Bowie, Whitney Houston ou encore Alan Rickman ? Ils sont tous décédés au lendemain d'un but du joueur gallois des Gunners. Mercredi soir, le milieu offensif a marqué lors du somptueux match nul opposant les siens à Liverpool (3-3). Hier, on apprenait le décès de l'interprète du professeur Rogue dans la célèbre saga Harry Potter ainsi que René Angélil, le mari de Céline Dion. Deux morts qui suivent celle du chanteur David Bowie le 10 janvier dernier... soit le lendemain d'une nouvelle réalisation du milieu de terrain face à Sunderland !


Loin d'être une première

Bien évidemment, tout cela n'est que pure coïncidence, d'autant que certains sont malheureusement décédés à la suite d'une maladie. Mais la liste des commence tout de même à être sacrément longue pour Aaron Ramsey qui doit se demander s'il n'est pas « chat noir ». En 2011, le natif de avait par exemple inscrit un triplé contre Manchester United, juste avant les morts successives d'Oussama Ben Laden, Steve Jobs et Mouammar Kadhafi. Même chose en février 2012 où il marque un autre but contre Sunderland la veille du décès de Whitney Houston, en novembre 2013 juste avant l'accident de Paul Walker ou encore en août 2014 dans le Community Shied et Robin Williams qui décède le lendemain.

Le Grand Match : quand Arsenal affrontait Newcastle en août 2015


Malédiction ou pas, ce fruit d'un hasard malheureux fait tout de même froid dans le dos...