Arsenal - Officiel : Arshavin retourne au Zenith

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-06-27T13:53:00.000Z, mis à jour 2013-06-27T14:09:09.000Z

Très peu utilisé cette saison et plus vraiment dans les plans d'Arsène Wenger, manager des Gunners, Andrei Arshavin quitte l'Angleterre. Libre de tout contrat, il s'est engagé avec son ancien club, le Zenith Saint-Pétersbourg.

L'international russe n'a disputé que 7 rencontres avec les Gunners cette saison en Premier League. En fin de contrat à l'issue de cet exercice, son départ ne faisait plus de doute depuis longtemps. Il fallait seulement trouver un nouveau club disposé à l'accueillir et fort logiquement, le Zenith Saint-Pétersbourg lui a ouvert ses portes. Il a signé un contrat de deux saisons avec le club de ses débuts.

Retour au Zenith
A part Arsenal, le Tsar n'a connu que le Zenith Saint-Pétersbourg. Son retour aux sources n'a donc rien d'une surprise. Le club russe est d'ailleurs ravi de retrouver l'ancien Gunner. « L'un des meilleurs footballeurs de Russie de la dernière décennie revient dans sa ville natale », a déclaré le club dans un communiqué officiel. Quatre ans après son départ, Arshavin est de retour.

Départ pour Arsenal
C'est en 2000 que l'international russe débute sa carrière au Zenith. Il y passe neuf saisons et ses performances lors de l'Euro 2008 lui donnent un rayonnement européen. En février 2009, Arsenal passe à l'attaque et le recrute pour 16,5 millions d'euros. Ses débuts sont fracassants avec la formation londonienne, il marque notamment un quadruplé contre Liverpool le 21 avril 2009 (4-4).

Sorti par la petite porte
Mais petit à petit, son expérience se dégrade et son temps de jeu diminue. Lors de la saison 2011/2012, Arsène Wenger décide même de se passer de ses services lors de la seconde partie de saison et le prête au Zenith, comme toujours. L'été dernier, il revient à Londres mais sa situation continue de s'aggraver. Sur le banc, Arshavin ronge son frein et attend patiemment la fin de son contrat.

L'expérience du Russe en Premier League restera très mitigée. Le Tsar a parfois brillé mais ne s'est pas imposé sur la durée.