Dans l'actualité récente

Arsenal : La qualification puis le recrutement !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-08-27T15:42:00.000Z, mis à jour 2013-08-27T16:03:39.000Z

Opposés à Fenerbahçe ce soir à l'Emirates Stadium, les Gunners doivent valider leur billet pour la Ligue des Champions. La qualification est en bonne voie, après il sera temps de penser au mercato.

En remportant le match aller en terre stambouliote, Arsenal s'est ôté une très sérieuse épine du pied (0-3). La qualification est proche mais il reste encore 90 minutes à disputer. Ce sera ce soir à l'Emirates Stadium (20h45). Arsène Wenger veut franchir ce dernier obstacle avant de se concentrer pleinement sur son mercato. La semaine risque d'être intense du côté de Londres.

De la continuité
La formation londonienne reste sur deux victoires, une contre le club turc et l'autre en Premier League face à Fulham (1-3). Arsène Wenger ne veut pas casser cette bonne dynamique et devrait aligner une équipe proche de celle présente à Craven Cottage. « Il n'y aura pas de grands changements. Peut-être qu'un ou deux joueurs seront indisponibles, mais 95% de l'équipe qui a joué à Fulham jouera mardi soir ».

Un match pris au sérieux
Malgré la belle avance acquise lors du match aller, Arsène Wenger ne compte donc pas négliger cette partie. Normal. La qualification en Ligue des Champions est essentielle pour attirer de nouveaux joueurs. Les supporters réclament des stars, le technicien alsacien y travaille mais il ne chamboulera pas son effectif. « Mes joueurs sont spéciaux, et si je veux ajouter quelqu'un, il doit être spécial ».

Wenger reste flou
De nombreuses pistes ont été évoquées dans les médias (Cabaye, Di Maria, Casillas...) mais Arsène Wenger ne veut pas lever le voile sur les joueurs espérés. « Je ne donnerai pas de noms car ça serait injuste pour les joueurs et créerait de faux espoirs. Vous pouvez voir que la plupart des conflits dans le championnat sont là car des managers parlent des joueurs. Notre job est juste d'être discret et d'essayer de faire bouger les choses ».

Comme l'a répété le manager des Gunners : « C'est maintenant que tout commence ».