Arsenal s'offre un carton face à West Ham avant Monaco

Voir le site Téléfoot

Giroud Telefoot 14 decembre 2014
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-03-14T17:00:00.000Z, mis à jour 2015-03-14T17:03:24.000Z

Arsenal a signé une cinquième victoire de rang en championnat. La manière n'y était pas tout à fait mais elle a suffi pour bien préparer le match face à Monaco, en forme de mission impossible.

Le score est sans doute un peu flatteur au vu du match mais Arsenal a marqué trois fois à domicile face à West Ham sans encaisser de but. Néanmoins, au vu de la prestation d'ensemble, il n'y a pas de quoi être rassuré avant le déplacement à Monaco en Ligue des Champions.

L'éclair Giroud
Arsène Wenger avait logiquement aligné l'artillerie lourde face à West Ham, en vue de la préparation pour le match retour à Monaco, en Ligue des Champions. Mais force est de reconnaître que les Gunners n'ont pas proposé un jeu très emballant face à un adversaire modeste. En première mi-temps, tout est apparu très voire trop difficile pour les Londoniens et, sur le front de l'attaque, seul Olivier Giroud a joué juste. L'attaquant français a d'ailleurs été justement récompensé à la suite d'une belle séquence à une touche de balle aboutissant à une ouverture du score pleine d'opportunisme (45ème). Il a fallu être patient.

Giroud, encore lui
En deuxième mi-temps, Arsenal n'a pas proposé un visage beaucoup plus flamboyant et s'est même fait peur parfois. Heureusement, Giroud, très en forme samedi, a encore frappé, cette fois-ci en signant une passe décisive pour Ramsey (81ème). Giroud, encore lui, a également participé au troisième but signé Flamini, lequel venait tout juste d'entrer en jeu (84ème). Le Français était dans tous les bons coups lors de cette large victoire un peu trompeuse. Monaco est prévenu et devra le surveiller.

Un peu de confiance
Avec ce cinquième succès consécutif en Premier League, Arsenal conforte sa troisième place au classement et la conservera quelque soit le résultat de Manchester United. Mieux, les Gunners reviennent provisoirement à un petit point de Manchester City, tout en engrangeant un peu de confiance avant Monaco. Car l'équipe d'Arsène Wenger, battue 3-1 à domicile à l'aller, est en ballottage ultra défavorable : il faudra en marquer trois pour se qualifier. Comme face à West Ham. Mais Monaco n'est pas West Ham...