Arsenal - Transfert : Les Gunners à l'assaut de Michu !

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-08-19T15:40:00.000Z, mis à jour 2013-08-19T15:46:39.000Z

Une fois de plus, aucun grand nom n'a débarqué à Arsenal durant ce mercato. La colère gronde à Londres, Arsenal espère réaliser un gros coup avant la fin du mercato. Michu est pisté.

Samedi, les Gunners ont retrouvé la Premier League face à Aston Villa. Les première minutes de jeu laissaient présager de belles choses, Olivier Giroud ne tardait pas à ouvrir son compteur but. Puis la machine s'est enrayée et surtout, Arsenal a concédé deux penaltys. Sur un ultime contre, les Saints ont inscrit un troisième but (1-3). Une rencontre à oublier pour les hommes d'Arsène Wenger.

Conséquences de la défaite
Evidemment, il n'en fallait pas plus pour que le recrutement soit une fois de plus pointé du doigt. Pour l'heure, seul Yaya Sanogo a posé ses valises dans le club londonien. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Les Gunners ont été éconduits dans les dossiers Wayne Rooney et Luis Suarez. Arsenal a abandonné ces deux pistes mais cherchent toujours à étoffer son secteur offensif.

Une offre pour Michu
Selon The Independent, la direction du club londonien serait intéressée par les services de Michu. L'attaquant espagnol a été l'une des révélations du dernier championnat de Premier League. Le joueur de Swansea a inscrit la bagatelle de 18 buts en 35 journées. Une offre de 29,3 millions d'euros (montant de la clause libératoire de Michu) serait sur le point d'être envoyée aux Swans.

Une belle plus-value
Si l'information se confirme, le club gallois réaliserait une très belle affaire. Swansea a déboursé 2,5 millions d'euros l'an passé pour arracher Michu au Rayo Vallecano, la plus-value, en cas de vente, avoisinerait donc les 27 millions d'euros. Le media britannique indique également qu'Arsène Wenger pisterait Micah Richards, défenseur de Manchester City. Plus que deux semaines pour finaliser ces dossiers.

La fin de mercato est cruciale pour les Gunners. Les prochaines échéances en Ligue des Champions (barrages) et en championnat le sont encore plus.