Dans l'actualité récente

Arsenal - Wenger : "On ne pouvait pas mieux commencer"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-10-02T14:53:00.000Z, mis à jour 2013-10-02T18:03:25.000Z

Mardi soir, le club londonien a dominé Naples à l'Emirates Stadium (2-0). Les Gunners, premiers de leur groupe, ont pris une belle option sur la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Qu'elle semble loin cette défaite contre Aston Villa en ouverture du championnat (1-3). Depuis, Arsenal a gagné toutes ses rencontres, a recruté Mesut Özil et occupe la tête de la Premier League et du groupe F de la Ligue des Champions. Mardi, les Gunners ont été impressionnants face à Naples (2-0). Ce n'est certainement pas Arsène Wenger qui dira le contraire.

Un début de match parfait
Au quart d'heure de jeu, Arsenal menait déjà deux buts à zéro grâce à des réalisations de Mesut Özil et d'Olivier Giroud. Les Gunners ont ensuite gérer leur avance et ont bien contrôlé la rencontre. Arsène Wenger a été séduit par ce bon début de match. « La première période était magnifique. Tout y était. Tout ce que vous rêvez de voir quand vous regarder un match de football », a déclaré le manager français à Sky Sports.

Arsenal a bien géré
Fort de cet avantage, Arsenal a ensuite géré son avance. Une nouvelle facette du jeu des Gunners, capables de bonifier leurs qualités offensives. « En deuxième période, on a joué avec plus de maturité, moins de mouvements offensifs, un peu de prudence. On a été solide. Flamini et Arteta y ont contribué et ça c'est très positif car je voulais que Flamini soit performant en contre-attaque, surtout avec Ramsey. Et cela a bien marché ».

Premier du groupe F
Au moment du tirage, Arsenal n'était pas le favori de ce groupe F. La hiérarchie pour les trois premières places n'était d'ailleurs pas vraiment établie. Mais après deux rencontres, le club londonien est premier et distance ses deux rivaux : Naples et le Borussia Dortmund. « On ne pouvait pas mieux commencer et les deux matches suivants seront décisifs », a déclaré Arsène Wenger.

Les Gunners doivent maintenant confirmer face au vice-champion d'Europe. Cette double confrontation promet.