Arsenal - Wenger : "Pas pressé de prolonger"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-09-13T14:15:00.000Z, mis à jour 2013-09-13T14:24:25.000Z

Il y a encore quelques jours, la prolongation d'Arsène Wenger à Arsenal était mal vue par une partie des supporters. Mais après quelques victoires et la venue d'Özil, cette extension de bail est de nouveau d'actualité.

Déjà dix-sept ans que le manager français a posé ses valises à Londres. S'il est parfois critiqué à cause de cette pénurie de titres, Arsène Wenger a tout gagné sur le sol anglais avec ses Gunners. Les dirigeants d'Arsenal sont bien conscients de sa valeur et ne comptent donc pas le laisser partir de sitôt. Au crépuscule de cette saison, le boss des Gunners sera en fin de contrat, une prolongation est donc évoquée.

Wenger prend son temps
Pour autant, le coach alsacien ne souhaite pas se précipiter. La saison est encore longue et le moment de prolonger n'est pas encore venu. « Nous ne sommes pas pressés. Nous sommes en septembre et mon contrat se termine en juin. Il y a encore beaucoup de temps, ce n'est pas encore nécessaire de planifier (des discussions avec les dirigeants) », a-t-il expliqué jeudi en conférence de presse.

Réussir avec les Gunners
Arsenal souhaite le prolonger mais lui n'a pas encore pris sa décision. Il veut réussir avec son équipe et déterminera son choix en fonction des succès ou des échecs des Canonniers. « Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, je veux réussir avec ce club. Quand le moment sera venu, je vais me poser la question "Est ce que j'ai été performant avec l'équipe que j'avais en ma possession ?" Cela sera suffisant pour me décider ».

Des finances saines
Wenger s'est également réjoui de la bonne santé du club. Cela lui permet de réaliser des jolis coups sur le marché des transferts à l'image de Mesut Özil (50 millions d'euros). « Nous avons traversé une période où nous avions un potentiel financier limité et le but était de rester en Ligue des champions. On est parvenus à le faire et maintenant, nous sommes dans une position financière forte ».

La saison sera longue pour les Gunners entre le championnat et la Ligue des Champions. Elle continue dès samedi contre Sunderland.