Arsenal : Wenger peut se permettre des folies

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-06-07T14:56:00.000Z, mis à jour 2013-06-07T15:10:22.000Z

Le manager des Gunners, Arsène Wenger, est souvent critiqué pour ses choix lors du mercato. Un recrutement voulu et non pas imposé par les finances du club.

Alors que la mode est aux transferts de plus en plus couteux, les Gunners, tels les irréductibles Gaulois, optent pour des joueurs en devenir donc moins couteux. La politique du club est la même depuis que l'Alsacien a pris le contrôle de l'équipe. Une politique qui étonne de nos jours et qui plait de moins en moins aux supporters de la formation londonienne.

Des finances irréprochables
Le recrutement d'Arsenal relève du pur choix sportif. Le choix d'Arsène Wenger bien entendu. Mais s'il le voulait, il pourrait dépenser bien plus d'argent car les finances du club sont saines. « Nous avons un certain capital en réserve. Nous avons aussi un flux de revenus, et cela veut dire que nous sommes capables de faire des choses qui vous enthousiasmeraient », a expliqué Ivan Gazidis, le directeur exécutif du club, à la presse.

Un recrutement différent ?
Mais devant la disette que traverse le club londonien, Arsène Wenger pourrait opter pour un recrutement plus clinquant cet été. Interrogé sur la possibilité de voir Arsenal acheter un joueur pour plus de 20 millions d'euros, Gazidis a répondu par l'affirmative. « Bien sûr. Nous pourrions faire ça. Nous pourrions faire plus que ça ». Il a toutefois précisé que ce n'était pas forcément ce que recherchait son manager. « Mais ce qui enthousiasme Arsène n'est pas forcément ce qui vous enthousiasme, vous (ndlr, les journalistes) ».

Des grands noms cités
Arsenal n'est pas encore passé à l'action mais son nom ne cesse d'être mentionné dans la presse. On lui prête notamment des envies de recruter Wayne Rooney, ou encore David Villa. Le nom de Cesc Fabregas revient également avec insistance dans les médias britanniques. Mais tant que rien n'est officiel, difficile de faire des pronostics. Seul Arsène Wenger sait à quoi ressemblera son équipe la saison prochaine.

Privé de titre depuis huit ans, Arsenal doit, peu importe son mercato, mettre fin à cette période creuse. Arsène Wenger y croit, comme toujours.