Dans l'actualité récente

Arsène Wenger - José Mourinho, bataille de mots

Voir le site Téléfoot

Wenger vs Mourinho
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-05-07T09:39:45.046Z, mis à jour 2017-05-07T09:42:59.456Z

Le choc de la 36ème journée de Premier League opposera Arsenal à Manchester United. Plus qu’une lutte pour la qualification pour la Ligue des Champions, c’est aussi un match Wenger contre Mourinho.

Au classement, 5 points les séparent, mais Arsenal compte un match en moins que les Red devils. Manchester occupe la 5ème place du classement juste devant les Gunners, c’est dire l’enjeu de cette rencontre en cette fin de saison. Mais les deux entraineurs n’ont pas voulu en rajouter lors des points presse d’avant match, José Mourinho et Arsène Wenger restant courtois. Cela n’a pas toujours été le cas entre ces deux tacticiens.


Meilleurs ennemis depuis 2004

Arrivé à Chelsea il y a 13 ans, José Mourinho a non seulement imposé son style de jeu mais aussi son sens de la répartie qui a souvent ciblé Arsenal et Arsène Wenger : « Certains clubs sont traités comme des démons, d’autres comme des anges. Je ne pense pas que nous soyons si horribles qu’il faudrait nous considérer comme des démons, et qu’Arsène Wenger et David Dein (directeur sportif des Gunners à l’époque) soient si beaux qu’il faudrait les considérer comme des anges » Ce à quoi l’Alsacien répondra au sujet du jeu des Blues : « Dès lors qu’un sport encourage une équipe qui ne prend pas l’initiative, alors ce sport est en danger. » Le duel était lancé sur les pelouses mais aussi loin du terrain par médias interposés.



De Mourinho le « dérangé » à Wenger « le spécialiste de l’échec »

A partir de là, les phrases assassines entre les deux entraineurs vont se multiplier. En 2005, Wenger déclare au sujet de Mourinho qu’ « il est dérangé, déconnecté de la réalité et irrespectueux. Quand vous donnez du crédit à des gens stupides, ça les rend parfois encore plus stupides. » ce à quoi le Portugais lui répond « Nous avons un dossier des phrases de Wenger sur Chelsea. Ce n’est pas un dossier de 5 pages mais de 120 pages. »

Même sur le banc de l’Inter, the Special One tacle l’entraîneur d’Arsenal presque gratuitement « Est-ce que les Anglais savent qu’Arsène Wenger a seulement 50% de victoires en Premier League ? » En 2014, de retour sur le banc des Blues, Mourinho répond à Wenger qui avait déclaré que Chelsea avait peur de l’échec : « En réalité il est le spécialiste de l’échec, parce que huit ans sans rien gagner, ça c’est un échec»




De l’altercation physique à un accord de paix

En octobre 2014, les deux hommes en sont presque venus aux mains suite à un tacle très appuyé de Cahill sur Alexis Sanchez lors d’un Chelsea Arsenal. Séparés par le corps arbitral, cette altercation a sans douté été le summum de leur rivalité. Mais aujourd’hui les tensions semblent apaisés entre les deux hommes si l’on en croit leurs déclarations d’avant match. 

Wenger s’est d’ailleurs exprimé dans ce sens devant les journalistes : « je suis toujours ouvert pour tout, pour faire la paix mais le plus important lorsqu’on est un compétiteur, c’est de tout donner pour gagner le prochain match. » Et la réponse de Mourinho est allée dans ce sens « Il n’y a pas besoin de faire la paix parce qu’il n’y a pas de problèmes. », poursuivant qu’il était « ouvert à tout dans la vie, pour la paix. Je ne fais pas de ce match une bataille de managers. » Tant mieux alors si le spectacle a lieu sur la pelouse et non sur les bancs de touche ou en conférence de presse !