AS Monaco : La belle anecdote de Mendy sur Bielsa

Voir le site Téléfoot

Benjamin Mendy OM
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-05-17T13:47:51.102Z, mis à jour 2017-05-17T13:47:52.416Z

Dans une interview accordée à Onze Mondial, l’ancien défenseur de l’OM, Benjamin Mendy a confié que Marcelo Bielsa lui avait permis de franchir un énorme palier dans sa progression lors de son passage à Marseille.

Entre Benjamin Mendy et Marcelo Bielsa, une relation de confiance s'est initiée lors de leur saison commune à l'OM en 2015. L'anecdote livrée par le Monégasque ci-dessous en est une belle illustration.

Ligue 1 : Bielsa à Lille, le compte à rebours

Une prise de conscience à Marseille

"Je serais le plus heureux du monde si tu deviens le meilleur!" Voilà ce qu'avait lancé "El Loco" durant un entraînement de l’OM lors de la saison 2014-2015 à Benjamin Mendy. Le discours galvanisant du coach argentin, date de décembre 2014, et confirmait que le technicien argentin s'était pris d'affection pour un joueur qu'il juge pétri de talent.

Bielsa et la psychologie

Au sortir d'une saison de rêve et surtout pleine avec l’AS Monaco (sélection en équipe de France, élu dans l'équipe-type de la L1 et champion de France sous peu), qu’il a rejoint l’été dernier, Benjamin Mendy (22 ans) livre une anecdote intéressante sur son ancien entraîneur dans une interview accordée à Onze Mondial. Le défenseur reconnaît que son ancien entraîneur Marcelo Bielsa lui a fait un petit cours de psychologie qui a positivement influé sur son évolution.

"Il m'a fait atterrir dans un autre monde"

"J’avais déjà ce niveau, mais il (Bielsa) m’a fait atterrir dans un autre monde. Tu n’as même pas idée. Il m’a fait bouffer des vidéos comme jamais ! Au début il me mettait devant des vidéos et je m’endormais, mais lui il était content. J’étais choqué. Au bout d’un moment j’ai arrêté de dormir, et inconsciemment je me suis dit : "Vas-y, attend je vais regarder deux minutes son truc quand même." Après ça, il me parlait, je lui parlais, on se repassait les actions ensemble. (...) J’ai kiffé de ouf.(...) Il m’a dit : "Voilà pourquoi au début je te laissais dormir. Tu as dormi, dormi, dormi et le jour où tu as décidé de regarder, tu t’es intéressé de toi-même. Alors que si je t’avais poussé à regarder les vidéos, tu ne te serais jamais intéressé." Enfin c’est de la psychologie, tout ça. Il est trop fort Marcelo !"