AS Monaco: Falcao, le phénix du rocher

Voir le site Téléfoot

RTS1BMDV
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-09-26T14:39:16.451Z, mis à jour 2017-09-26T14:39:18.916Z

Le "Tigre" réalise le meilleur départ de sa carrière avec 11 buts inscrits en neuf rencontres officielles. De quoi entretenir les hautes ambitions de l’AS Monaco opposée au FC Porto, ce mardi (20h45), à l'occasion de la deuxième journée de la C1.

L'AS Monaco reçoit le FC Porto avec à la pointe de l'attaque un Radamel Falcao en grande forme. Le buteur colombien est parti pour exploser les compteurs cette saison.

Porto, le point de départ

C’était il y a six ans. Lors de la saison 2010/2011, Radamel Falcao réalise alors la meilleure saison de sa carrière en termes de buts. C’était sous les couleurs du FC Porto, sa dernière saison au Portugal avant son départ pour l’Atlético Madrid. Cette année-là, l’actuel joueur de Monaco trouve le chemin des filets à 38 reprises. Il marque notamment 18 buts en Ligue Europa, dont 10 à partir des quarts de finale. Une performance majeure qui fait pour la première fois résonner son patronyme au-delà des frontières portugaises. Son transfert chez l'Atlético Madrid en découlera.

L'Atlético, tremplin idéal

Chez les Colchoneros, le Colombien enchaîne les bonnes saisons (36 buts en 2011/2012 puis 34 la saison suivante) et devient un attaquant convoité par les plus grands. La surprise n'en est que plus grande quand le joueur débarque sur le rocher monégasque à l’été 2013, dans un club tout juste promu en Ligue 1. Un transfert record (environ 60M€) pour l'AS Monaco qui va vite tourner au vinaigre. Blessé en Coupe de France, face à Chasselay, sa saison s'arrête brutalement. Onze buts marqués avec les Rouge et Blanc, et puis rideau.

Monaco, la résurrection

Après une véritable traversée du désert longue de deux ans (prêts à Manchester United puis Chelsea), l'international colombien est revenu à Monaco la saison passée avec l’intention de redonner un sens à sa carrière. Une résurrection à laquelle peu de monde croyait. Un peu plus d'un an plus tard, le pari est largement gagné puisqu'il participa grandement au titre de champion de France de l’ASM et à son glorieux parcours en C1 (élimination en demi face à la Juventus), en scorant à 30 reprises. Cette saison, "même le Falcao de Porto ne marquait pas autant" a lancé l’attaquant colombien, après la victoire de son équipe face à Lille (4-0), ce vendredi. Le phénix s'est bel et bien relevé et s'il continue à aligner ses performances actuelles, Monaco pourrait devenir le club où il a le plus marqué en Europe (54 réalisations). Avec un nouveau contrat qui court jusqu'en 2020, "El Tigre" a du temps pour dépasser son total de Porto (72), son adversaire sur la pelouse de Louis-II ce soir.