Ligue des champions - barrages aller : Monaco l'a mauvaise

Voir le site Téléfoot

RTX1OUU0
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-08-20T09:30:04.465Z, mis à jour 2015-08-20T09:33:51.011Z

L'AS Monaco, trahie par sa défense, a chuté ce mercredi à Valence (3-1) en barrage aller de la Ligue des champions, un résultat qui ne reflète pas sa domination. Une déception décuplée par un fort sentiment d'injustice.

Un début de match catastrophique et un arbitrage qui l'a été tout autant ont plombé ce premier rendez-vous de Monaco avec le tour préliminaire de la Ligue des champions.

Il y avait bien penalty

On joue alors la 73e minute quand le défenseur valencian Gaya commet une faute grossière sur Anthony Martial dans la surface. Evident pour beaucoup mais pas pour le cinquième arbitre posté à un mètre de l'action, le penalty n'est pas sifflé. A 2-1 seulement pour Valence à ce moment du match, cette décision risque de peser lourd au moment du décompte final en Principauté dans une semaine. Si les Monégasques ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes d'avoir raté dans les grandes largeurs leur entame de match, il était difficile pour eux, après le match, d'occulter ce moment charnière de la partie.

Jardim : "Le résultat est injuste"

L'entraîneur monégasque, pas exempt de tout reproche, notamment quant à son onze aligné au coup d'envoi, avait du mal à digérer la pilule. "Malheureusement, comme l'an passé lors des quarts de finale l'an dernier, il y a eu beaucoup d'erreurs d'arbitrage. Ce n'est pas positif pour Monaco ni pour la France, l'UEFA doit respecter la France comme les autres pays." Une injustice qui s'ajoute au sentiment, largement partagé par le vestiaire monégasque, qu'il y avait beaucoup mieux à faire sur la pelouse Vicente-Calderon. "Oui, je crois que le résultat est injuste. Quand nous commencions tout juste à dominer le match, Valence a marqué ses deuxième et troisième buts (...) Ce n'est pas normal d'encaisser des buts dans les zones des latéraux. Nous devons changer ça pour le prochain match."

Vasilyev : "J'espère que l'arbitrage sera meilleur au retour"

D'ordinaire sur la réserve quand son équipe joue, le président de l'ASM, Vadim Vasilyev, est lui-aussi monté au créneau après la rencontre pour faire part de son mécontentement : "Quand le penalty n'a pas été sifflé avec le cinquième arbitre à un mètre de la faute, ça sert à quoi? Le moment est venu, au XXIe siècle, de mettre en place l'arbitrage vidéo. Les enjeux sont très élevés. J'espère que l'arbitrage du match retour sera meilleur." Pour l'ASM, la mission s'annonce compliquée même si l'heure n'est pas à l'abattement. "Nous devons marquer deux buts à Monaco et nous avons l'ambition de franchir ce barrage" se persuade encore Jardim.

Pour espérer rejoindre le Paris-SG et Lyon en C1, l'ASM devra montrer un tout autre visage mardi prochain au stade Louis-II. Et croiser les doigts pour que l'arbitrage ne lui joue pas un nouveau mauvais tour.


Excellent hier soir à Valence, Anthony Martial est bien l'atout majeur de l'ASM en ce début de saison :