AS Monaco - Ranieri : "Important de ne pas perdre"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-09-30T08:34:00.000Z, mis à jour 2013-10-01T08:11:21.000Z

Reims a tenu en échec l'AS Monaco dimanche soir, en clôture de la huitième journée de championnat (1-1). Claudio Ranieri trouve juste ce résultat nul et insiste sur l'importance de ne pas perdre les matches difficiles.

Au lendemain de cette huitième journée de Ligue 1, Monaco est toujours leader. Mais le club monégasque a perdu son avance sur le Paris Saint-Germain, à égalité. La faute au club rémois qui a tenu en échec l'ASM. Devaux a concrétisé l'excellente entame des locaux en ouvrant le score (4e). Joao Moutinho a remis les deux équipes à égalité sur coup-franc, mettant fin à l'hégémonie du duo Falcao-Rivière. Reims s'est procuré de très belles situations par la suite, trouvant à deux reprises les montants. Score final, un partout.

Ranieri a apprécié le contenu
A l'issue de la rencontre, le coach monégasque a jugé « juste » ce résultat nul. Il s'est également montré satisfait de la prestation de ses joueurs. « Pour un troisième match en une semaine, c'était très bien. Il y avait beaucoup d'intensité. C'était un bon match, les deux équipes voulaient gagner et un nul, ça me paraît juste. Je ne suis pas déçu. Pour moi, la première chose c'est le travail. Le résultat ça vient en deuxième et les joueurs ont beaucoup travaillé », a déclaré Claudio Ranieri.

Important de ne pas perdre
On a coutume de dire qu'un champion doit savoir gagner sans être bon. Hier, Monaco n'a pas gagné mais a tout de même ramené un point du Stade Auguste-Delaune. « Quand tu ne peux pas gagner, c'est important de ne pas perdre. On n'a pas perdu, on est en tête du classement, c'est bien. Reims a gagné contre le PSG et Lyon l'an dernier et déjà contre Lille et Lyon cette année. J'avais prévenu mes joueurs que les 15 premières minutes ce serait la guerre. Et on prend un but à la 4e minute ».

Un 442 critiquable ?
Défensivement, Monaco a souffert. Pour le technicien italien, cela s'explique par le schéma tactique. « On a joué avec deux attaquants et deux milieux axiaux qui jouent beaucoup et qui ne sont pas très portés sur la récupération. Donc c'est normal d'avoir souffert en défense. J'ai changé de système parce que j'avais besoin d'un joueur entre les lignes comme Moutinho. Ensuite, Rodriguez est entré parce qu'il a une bonne frappe et il a fait des bonnes choses ». Rivière a peut-être raté l'occasion de se montrer indispensable.

Place désormais à la neuvième journée. Monaco reçoit Saint-Etienne samedi (17h). Ça promet.